Le porte-parole de la coalition confirme son engagement à trouver une solution politique à la crise au Yémen

Diffuser l'info

Heure: Novembre 20,2018
Al-Maliki a déclaré que la milice soutenue par l’Iran continuait à commettre des violations et à ignorer le droit international. (SPA)
 
  • Al-Maliki a déclaré que l’envoyé des Nations Unies au Yémen, Martin Griffiths, avait salué le désir de la coalition de parvenir à un accord sur le conflit.
  • Al-Maliki a déclaré que la milice soutenue par l’Iran continuait à commettre des violations et à ignorer le droit international.
RIYADH : La coalition saoudienne soutenant le gouvernement légitime au Yémen contre les rebelles houthis soutenus par l’Iran est déterminée à trouver une solution politique au conflit, a confirmé lundi son porte-parole.
Le colonel Turki Al-Maliki a déclaré que l’envoyé de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, dans un discours au Conseil de sécurité, avait salué le désir de la coalition de parvenir à un accord sur le conflit.
Al-Maliki a expliqué qu’une réunion avait été organisée par le comité économique national du Yémen, qui comprenait des représentants de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Royaume-Uni et des États-Unis.
Au cours de la réunion, plusieurs mesures ont été prises pour améliorer l’économie yéménite, a déclaré Al-Maliki. Il a également ajouté que la coalition avait facilité un plan humanitaire pour le Yémen d’une valeur de plus d’un milliard de dollars avec des contributions de l’Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis et du Koweït.
Concernant les actions des Houthis au Yémen, Al-Maliki a déclaré que la milice soutenue par l’Iran continuait de commettre des violations et ignorait le droit international.
Il a ajouté que les Houthis avaient planté des mines dans une école et dans d’autres zones de Hodeidah et des environs et avaient détruit une mosquée dans la ville portuaire.
Al-Maliki a également apporté la preuve que les Houthis avaient remplacé les contenus des colis du Programme alimentaire mondial par des explosifs TNT.
Il a ajouté que 200 mines posées par les Houthis avaient été désactivées dans la province de Hajjah, rappelant que le groupe utilise toujours des civils comme boucliers humains et les recrute pour rejoindre leurs rangs.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info