Le président russe Poutine félicite le « rôle mondial » du Royaume d’Arabie saoudite

Diffuser l'info

13/10/19

Le président russe Vladimir Poutine assiste à une interview avec Al Arabiya, Sky News Arabia et RT Arabic avant sa visite en Arabie saoudite à Sochi, en Russie. (Spoutnik / Mikhail Klimentyev / Kremlin via Reuters)

A la veille de la visite d’Etat, le président russe discute des attentats contre Aramco, de l’Iran et de la Syrie
DJEDDAH: Alors que les dirigeants saoudiens se préparaient dimanche à accueillir le président russe lors d’une visite d’Etat dans le royaume, Vladimir Poutine a évoqué ses liens personnels avec le roi Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane, les domaines de coopération entre les deux pays et le rôle clé de l’Arabie Saoudite dans la région et le monde.

Dans une interview télévisée avec des chaînes de télévision arabes, le président Poutine a condamné les attaques du mois dernier contre les installations pétrolières saoudiennes et a déclaré que la tentative de désorganisation du marché pétrolier mondial avait échoué.

« De telles actions n’apportent aucun résultat positif à quiconque, y compris aux auteurs des attaques», a-t-il déclaré à Al Arabiya.

«Si quelqu’un a pu vouloir porter un coup dur au marché pétrolier, il a échoué. Nous devons réagir à toute tentative de déstabilisation du marché. La Russie continuera certainement de travailler avec l’Arabie saoudite et d’autres partenaires et amis du monde arabe pour contrer toute tentative visant à faire des ravages sur le marché ».

Poutine a déclaré que la Russie pourrait jouer un rôle positif dans le règlement des différends régionaux, en raison des relations positives entretenues par Moscou avec le monde arabe, l’Iran, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

« Nous considérons l’Arabie saoudite comme un pays ami », a-t-il déclaré. «J’ai de très bonnes relations avec le roi et le prince héritier. Nous avons bien progressé ensemble pratiquement dans tous les domaines ».

En ce qui concerne la Syrie, où la Russie et l’Iran ont été les principaux alliés de Bashar Assad au cours des huit années de guerre civile, le président russe a déclaré qu’ils ne pourraient parvenir à un résultat positif sans la coopération saoudienne.

« Je voudrais souligner le rôle positif que l’Arabie saoudite a joué dans la résolution de la crise syrienne » a-t-il déclaré. « Nous travaillons avec la Turquie et l’Iran pour résoudre le conflit syrien, mais sans l’Arabie saoudite, il ne serait pas possible de parvenir à une bonne solution ».

En ce qui concerne l’accord de 2015 visant à freiner le développement du nucléaire iranien, il a été demandé à Poutine si Moscou soutenait la reprise des négociations avec Téhéran en vue de limiter son programme de missiles balistiques.

«Très probablement, cela peut et devrait être discuté», a-t-il déclaré.

« Le programme de missiles est une chose et le programme nucléaire en est une autre chose … il n’est pas nécessaire de fusionner l’un avec l’autre ».

Le président russe a déclaré que l’OPEP + était une initiative du prince héritier visant à renforcer la coopération dans le secteur pétrolier, et que c’était lui qui avait suggéré d’élargir la collaboration militaire entre les deux pays.

L’Arabie saoudite n’était pas seulement un acteur énergétique régional mais aussi un acteur mondial. « Nous nous soucions de notre coopération », a déclaré Poutine.

Le dirigeant russe a décrit sa visite dans le Royaume comme le voyage de retour du roi Salmane à Moscou en 2017 et a déclaré qu’un certain nombre de projets économiques communs étaient en cours de développement.

«Notre fonds d’investissement direct et le fonds d’investissement public d’Arabie saoudite ont établi conjointement une plateforme de 10 milliards de dollars et 2 milliards de dollars ont déjà été investis», a-t-il déclaré.

«D’autres projets sont en cours et des projets prometteurs et intéressants ont déjà été mis en œuvre.

«Nous favorisons un partenariat dans le domaine sensible de la coopération militaire et de la défense, fondé sur la confiance. Je suis convaincu que ma visite contribuera à créer un élan pour le développement des relations bilatérales et le renforcement de la coopération dans les organisations internationales ».

Après s’être rendu en Arabie saoudite lundi, le président se rendra aux EAU mardi. Après son entretien, le politologue et spécialiste des relations internationales, Hamdan Al-Shehri, a déclaré que la Russie était bien consciente du profil international de l’Arabie saoudite, en particulier dans le domaine de l’énergie.

« L’intérêt de la Russie dans ce domaine est très important et nécessite une coordination entre les deux principaux pays afin de stabiliser les marchés mondiaux du pétrole », a déclaré Al-Shehri.

« La sécurité et la stabilité du marché mondial de l’énergie mènent à la sécurité mondiale, cela affecte tout ».

Il a également noté une croissance régulière de l’investissement entre les deux pays: « Poutine a parlé d’environ 15% de croissance l’année dernière, environ 38% cette année, et je pense que les projets pourraient augmenter pour atteindre la technologie, l’énergie nucléaire, etc ».

Al-Shehri a déclaré que les relations avec les grandes puissances telles que la Russie étaient importantes pour le Royaume, mais que le rôle de ces pays face à l’Iran était tout aussi important. Bien que le président russe ait souligné le rôle positif que l’Arabie saoudite avait joué dans la résolution de la crise syrienne, Al-Shehri a déclaré qu’il restait encore beaucoup à faire.

«C’est une déclaration très importante, et le président Poutine a bien répondu à la question. Cela montre au monde la différence entre l’Arabie saoudite et l’Iran », a-t-il déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info