Le prince héritier saoudien conduirait-il jamais une Tesla ? « Peut-être demain, pas aujourd’hui »

Diffuser l'info

Heure: Octobre 06, 2018

Le prince héritier Mohammed bin Salman a récemment fait un tour dans une Tesla avec le roi de Jordanie lors d’une visite récente à Los Angeles. (Fichier photo : AFP)

L’Arabie saoudite a manifesté un intérêt considérable, par l’intermédiaire de son fonds souverain, pour la Tesla d’Eon Musk ces derniers mois.

Mais, il est peu probable que le prince héritier saoudien soit aux commandes de la Tesla.

Le prince héritier Mohammed bin Salman a récemment fait un tour dans une Tesla avec le roi de Jordanie lors d’une visite récente à Los Angeles.

Il a déclaré à Bloomberg cette semaine que la voiture était « vraiment lisse » et qu’il n’y avait « pas de bruit ».

Il a ajouté : « Je pense que ce sera une industrie très prometteuse à l’avenir. »

image.png

Le modèle 3 de voiture électrique Tesla Motors sur le marché de masse est présenté dans cette brochure de Tesla Motors. (Reuters)

Quand on lui a demandé s’il était tenté de prendre le volant, le prince Mohammed a répondu : « Cela ne m’est pas venu à l’esprit. »

Et en commanderait-il un pour lui-même ? « Peut-être, pas aujourd’hui » dit-il. « Peut-être demain ».

Cela dit, l’Arabie saoudite a manifesté un intérêt marqué pour le secteur de la voiture électrique.

Le fonds d’investissement public du royaume a construit une participation de près de 5% dans Tesla et a accepté d’investir plus d’un milliard de dollars dans la startup de voitures électriques Lucid Motors Inc, selon Bloomberg.

Dans l’interview, le prince héritier a déclaré que ces investissements ne contredisaient pas les intérêts pétroliers du royaume.

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English Accueil

ru


Diffuser l'info