Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane annonce un don du pèlerinage à l’Inde avec une augmentation de 30 000 quotas

Diffuser l'info

29/06/19

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane aux côtés du Premier ministre indien Narendra Modi lors du sommet du G20 à Osaka vendredi. (AFP / Ministère des affaires étrangères indien)

Le chiffre total s’élève à 200 000 par an

La réunion a eu lieu à Osaka, où se tient le sommet annuel du G20.

NEW DELHI: L’Arabie saoudite a augmenté de 30 000 le quota du Hajj de l’Inde, qui est passé à 200 000 par an. Le quota renforcé signifie que l’Inde enverra le deuxième plus grand nombre de pèlerins au pèlerinage après l’Indonésie.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a décidé de relever le quota après une réunion bilatérale avec le Premier ministre indien Narendra Modi dans la ville japonaise d’Osaka.

Vijay Gokhale, secrétaire indien aux Affaires étrangères, a déclaré que le « prince héritier a promis au Premier ministre Modi que le quota serait augmenté ».

« Ceci est important et cela a été fait », a-t-il déclaré.

Le ministre indien des Affaires des minorités, Mukhtar Abbas Naqvi, a déclaré que cette augmentation résultait des relations «cordiales et amicales» de Modi avec les dirigeants saoudiens.

«C’est la troisième randonnée en trois ans. Lorsque le gouvernement Modi est arrivé au pouvoir en 2014, le quota du Hajj de l’Inde était de 136 000. Ce chiffre a maintenant été porté à 200 000 », a-t-il déclaré.

M. Ausaf Sayeed, ambassadeur de l’Inde en Arabie saoudite, s’est félicité de la décision du prince héritier.

«Nous sommes reconnaissants au Royaume d’avoir augmenté le quota du Hadj. Ce sera le plus grand nombre de pèlerins traités par la mission du Hajj indien dans son histoire », a-t-il déclaré à « Arab News ». « Cette décision reflète les relations stratégiques de plus en plus étroites et en développement entre les deux pays, qui ont pris une trajectoire ascendante ces dernières années », a-t-il déclaré.

«Nous sommes prêts à recevoir les pèlerins du Hajj indien à partir du 4 juillet 2019. Les dirigeants saoudiens impliqués dans la gestion du hadj, y compris le prince de la Mecque, le prince Khaled Al-Fayçal et le ministre du Hajj, Mohammed Salih Bentin, ont promis de faire rester les pèlerins indiens dans le Royaume aussi confortable que possible.  »

Anwar Sadat, un résident de New Delhi, s’est également félicité de l’augmentation du quota. «J’ai attendu trois ans avant que mon tour ne vienne effectuer le Hajj. L’augmentation de 30 000 est significative … Je pense que le quota devrait encore augmenter. »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info