Le programme Misk donne un coup de pouce aux jeunes Saoudiens qui sont sérieux en affaires

Diffuser l'info

19/03/19

 

Misk Innovation et 500 start-ups aident à accélérer l’innovation et l’esprit d’entreprise en apportant les techniques de croissance de la Silicon Valley aux jeunes entreprises de la région, en les aidant à se développer et à collecter des fonds en communiquant leurs connaissances. (Photo fournie)

  • Le premier groupe comprend 19 start-ups de la région spécialisées dans divers domaines
  • La plate-forme permet aux entreprises d’accéder à des candidats de qualité grâce à un algorithme de correspondance

DUBAÏ: Les jeunes Arabes mettent en ligne les marchés de la région qui n’étaient pas accessible en ligne, de la remise en forme au recrutement en passant par la réparation automobile et la location de chalets.

Dix-neuf start-ups ont été choisies jusqu’à présent pour participer au programme d’accélération Misk 500 MENA.

Anwaar Alrefae, une Koweïtienne âgée de 26 ans, est l’une d’entre eux avec son application de santé et de mise en forme, Project 5 Miles (P5M).

«Nous aidons les gens à se mettre en forme et les aidons à rester en forme», a-t-elle déclaré.

«Ce qui est important pour la communauté de la région, c’est la famille, les amis et le travail. Et comme la mise en forme ne fait pas partie intégrante de ces piliers de la vie pour ces gens, lorsque la situation devient stressante, la première chose qu’ils laissent tomber est d’avoir un mode de vie sain, car cela ne fait pas partie intégrante de leur vie ».

Lancée l’année dernière, l’application tire son nom de ses 8 premiers kilomètres les plus difficiles.

«Au cours des huit premiers kilomètres, c’est une nouvelle expérience et vous essayez de découvrir ce qui fonctionne pour vous et ce qui ne fonctionne pas», a déclaré Alrefae.

« Une fois que vous avez réussi à avancer au-delà, vous savez ce qui vous convient et comment l’intégrer à votre vie. Il est plus facile pour vous d’être actifs ».

image.png

Son objectif est de combiner remise en forme et socialisation, car son application permet aux membres de réserver des cours dans plusieurs gymnases avec des amis et la famille.

«Cela permet aux gens d’être socialement actifs et moins susceptibles dl’abandonner, car ils peuvent être en contact avec leurs amis et leur famille tout en étant actifs, ce qui introduit un élément de divertissement», a-t-elle déclaré.

«Pour pratiquer quoique ce soit, il faut trouver une routine qui n’est pas ennuyante. Alors en étant capable de trouver cette flexibilité dans de telles activités, les gens ne s’ennuieront pas.

« C’est la nature humaine, et nous voulons tenir les gens en haleine et les motiver ».

Ayant grandie au Koweït et étudiée à Boston, Alrefae espère dissiper l’idée fausse selon laquelle la région est généralement «paresseuse», car elle-même est extrêmement active.

« En ajoutant cette composante physique à la vie des gens, ils pourront vraiment avoir un sens de l’indépendance et de la confiance en soi, et se fixer un objectif et l’atteindre … Outre l’aspect santé, cela aura également un effet énorme sur le mental ».

Mohamed Ibrahim, un Soudanais qui a grandi à Riyad, est l’un des camarades de classe d’Alrefae dans le programme Misk.

Il a créé Sabbar plus tôt cette année en tant que solution de recrutement axée sur les emplois dans le secteur de la vente au détail et des services.

Il fournit aux entreprises en Arabie saoudite une plate-forme qui automatise leur processus de recrutement en réduisant de moitié leur temps et leur coût de recrutement.

Il offre également aux travailleurs potentiels une application mobile leur permettant de trouver des emplois à proximité.

La start-up arrive à point nommé, une loi récente sur le travail dans le royaume poussant les entreprises à embaucher davantage de Saoudiens.

« C’est une offre unique dans laquelle nous trouvons des emplois de manière géographique », a déclaré Ibrahim.

Sabbar aide les Saoudiens à trouver des emplois à proximité dans le secteur de la vente au détail et des services, tout en aidant à automatiser le processus de recrutement des entreprises. (Photo fournie)

« Il n’y a pas de plate-forme permettant aux Saoudiens de trouver des emplois dans le commerce de détail, comme des emplois de baristas ou de caissiers, alors ceci aide les entreprises, dans le défi qu’elles ont aujourd’hui, à recruter plus rapidement et plus facilement ».

La plate-forme permet aux entreprises d’accéder à des candidats de qualité grâce à un algorithme d’appariement construit sur la personnalité et les désirs des demandeurs d’emploi, et de garantir la rétention des recrutements potentiels.

«L’Arabie saoudite connaît un chiffre d’affaires élevé dans ce secteur (commerce de détail et services) – jusqu’à 70% – contre une moyenne mondiale de 24%», a-t-il déclaré.

«De nos jours, certaines entreprises ont du mal à répondre à la demande de combler rapidement les postes vacants en raison du taux de rotation des effectifs. Elles ont également du mal à se développer, et lorsque la loi du travail est sortie, j’ai vu les détaillants traverser de nombreux défis. C’est un marché de niche que je peux certainement développer ».

Pour Abdullah Shamlan, un Yéménite de 29 ans, né et ayant grandi à Riyad, le programme Misk lui a fourni un précieux mentorat pour développer son entreprise Speero.

« Vous apprenez des meilleurs et la qualité du réseau de fondateurs auquel vous êtes exposé est excellente », a-t-il déclaré.

« C’est le plus important de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), ce qui aide vraiment ».

Speero est un marché en ligne qui aide les entreprises et les particuliers à trouver des pièces de rechange pour voitures de manière plus pratique.

«Nous connectons les magasins de pièces de rechange avec les clients. Cela aide à organiser certaines industries complexes, telles que les pièces de rechange », a déclaré Shamlan.

image.png

« Il n’existe pas de solution unique pour vous informer sur le prix des pièces de rechange et leur validation sur le marché. Nous faisons donc le travail difficile pour le gouvernement sur le terrain ».

Avec plus de 8 000 fournisseurs dans le Royaume, Speero a commencé à aider 150 d’entre eux à gérer leur inventaire tout en fournissant des devis presque instantanés aux clients avant la livraison des pièces à leur domicile.

« Nous servons plus de 5 000 personnes en Arabie saoudite et nous mettons en en ligne un marché totalement déconnecté», a déclaré Shamlan.

« Nous en avons besoin parce que c’est un combat quotidien et que nous avons déjà réalisé un chiffre d’affaires de 1 million de dollars en moins de 18 mois ».

La location de chalets dans le Royaume est une autre pratique facilitée grâce à Latifah Altamimi, une Saoudienne de 30 ans originaire de Riyad qui a créé GatherN en novembre 2016.

«C’est une plateforme qui aide les gens à chercher et réserver des chalets en Arabie Saoudite», a-t-elle déclaré.

«Nous aidons également les propriétaires de chalet à répertorier et à gérer leurs propriétés. C’est donc une combinaison d’un Airbnb saoudien et de Booking.com.»

La start-up est issue de la propre expérience d’Altamimi en tant que cliente régulière, passant chaque week-end dans un chalet à Riyad pour des réunions sociales et familiales.

En un an seulement, le nombre de clients de l’application a augmenté de 500%.

«Il y a une demande pour cela. Nous effectuons plus de 6,2 millions de transactions chaque année sur ce marché, mais 99,99% s’effectuent manuellement, que ce soit pour les clients de passage ou pour appeler la réception du (chalet) », a-t-elle déclaré.

«C’est un concept développé en Arabie saoudite, avec plus de 100 000 stations balnéaires dans le Royaume.

«Nous avons maintenant plus de 1 000 chalets, avec une énorme marge d’amélioration ».

Altamimi a déclaré que le programme Misk avait été extrêmement bénéfique, ajoutant: «Nous en savons déjà beaucoup, mais il y a une énorme différence entre savoir et faire. C’est une excellente occasion pour s’agrandir et nous travaillons sur notre croissance. Nous avons déjà eu une croissance de 40% au cours des sept semaines que nous avons passées avec eux (le programme) ».

L’un des défis sur lesquels elle travaille est de convertir ses prospects en réservations.

« Nous avons maintenant plus de 15 employés, dont 8% sont Saoudiens, et nous prévoyons d’atteindre 25 employés », a-t-elle déclaré.

«J’ai été employée pendant sept ans et je suis une personne proactive. J’aime essayer différentes choses et expérimenter. J’ai travaillé dans une entreprise internationale où je n’avais pas l’opportunité d’être créative et de faire plus que ce que je devais faire. Par conséquent, le fait de créer ma propre entreprise me donne un énorme espace pour expérimenter, être créative et contribuer à l’économie du pays ».

Le programme Misk a débuté le 27 janvier 2019.

Il se terminera par une journée de démonstration le 13 mai à Riyad.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info