Le projet Grassroot vise à produire la première conductrice saoudienne du Dakar

Diffuser l'info

13/01/20

Le projet vise à introduire les premières courses saoudiennes féminines à Dakar. (Fournie)

  • Reem Al-Aboud, une jeune pilote de course et l’une des membres du programme, a conduit la première étape de Dakar Saudi Arabia 2020 de Djeddah à Al-Wajh
  • Dakar Arabie Saoudite 2020 se déroule en 12 étapes disputées en 13 jours

RIYAD: les organisateurs du Rallye Dakar A.S.O. a initié un projet de développement qui vise à faire participer des femmes pilotes saoudiennes à l’édition 2021 de la course difficile.

A.S.O. a travaillé avec le coureur de circuit saoudien Aseel Al-Hamad, qui est également membre du conseil d’administration de la Fédération saoudienne de l’automobile et de la moto (SAMF) et représentante de la Commission FIA des femmes dans le sport automobile.

Al-Hamad a proposé une approche populaire pour placer les jeunes talents saoudiens aux commandes et les préparer pour l’édition de l’année prochaine de l’aventure du désert.

Reem Al-Aboud, une jeune pilote de course et l’une des membres du programme, a conduit la première étape du Dakar Saudi Arabia 2020 de Deddah à Al-Wajh. La pilote de 20 ans appartient à un club, dont la passion pour le sport automobile a commencé avec le karting.

Elle a également remporté la deuxième place au Saudi Time Attack et a été la première femme saoudienne à tester la voiture de Formule-E à Diriyah ABB Formula E en 2018.

Exprimant son enthousiasme à faire partie du projet, Al-Aboud a déclaré: «Je n’ai jamais imaginé à quel point ce serait passionnant. L’expérience est totalement différente de la course sur piste. Je sais maintenant que je voudrais être pilote de rallye en plus de ma passion pour les courses sur piste. Il faudra beaucoup de formation et de dévouement pour acquérir une bonne expérience, et je suis prête à le faire ».

Une autre pilote féminine en lice pour être la première concurrente saoudienne au Dakar est Dania Akeel. La motocycliste de 31 ans a obtenu la première licence de compétition de moto de vitesse pour femmes délivrée par SAMF et a participé à la Super Series National Sportsbike des EAU ainsi qu’au Championnat BMR600 de Bahreïn.

Parmi les autres noms à figurer dans le programme, on trouve Mashael Al-Obaidan, motocycliste de 31 ans, qui a récemment obtenu un permis de conduire sportif et participera à des championnats de rallye locaux alors qu’elle attend avec impatience la course à la une de l’année prochaine.

Après la conduite d’Al-Aboud de Djeddah à Al-Wajh à l’étape 1, Al-Hamad a conduit la cinquième étape d’AlUla à Hail et la sixième étape de Hail à Riyad, tandis qu’Akeel était au volant de l’étape 7 de Riyad à Wadi Al- Dawasir. Al-Obaidan, quant à elle, a conduit à l’étape 8, qui a commencé et s’est terminée à Wadi Al Dawasir.

«Ce n’est que le début. Nous faisons cela pour découvrir nos talents féminins locaux, travaillons avec A.S.O. pour les entraîner avec Patissier et les préparer à participer à Dakar en Arabie saoudite 2021 », a déclaré Al-Hamad.

Dakar Arabie Saoudite 2020 se déroule en 12 étapes disputées en 13 jours et voit 342 pilotes de 62 pays parcourir près de 8 000 km de désert saoudien inexploré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info