Le succès de la première Saison de Djeddah n’est que le début

Diffuser l'info

17/07/19

Une vue de l’ancien quartier de Balad à Djeddah (Photo AN / Essam Al-Ghalib)

Djeddah renaît en tant que destination touristique. La Saison de Djeddah (Jeddah Season) a réussi à attirer l’attention sur la ville aux niveaux national et international. Toutefois, afin de le placer fermement sur la carte du monde du tourisme, il convient de s’attacher à développer l’infrastructure, les installations et la planification à long terme de la ville.

Djeddah est historiquement la porte d’entrée de La Mecque et un centre commercial. La ville a toujours été le point d’entrée des pèlerins arrivant par voie maritime ou aérienne en direction de La Mecque pour l’Omra ou le Hajj, et elle est naturellement devenue un centre pour le commerce. Dans l’histoire moderne, lorsque la ville a été développée pour devenir une belle ville côtière, Djeddah a été nommée la «Mariée de la mer Rouge», mais au cours des dernières décennies, elle a été mal gérée et négligée. Les routes sont mal pavées et pleines de nids-de-poule, le système d’égout est incomplet, les quartiers se développent au hasard, une planification urbaine médiocre et un aéroport en mauvais état ne sont que quelques-uns des principaux problèmes de la ville.

Ces dernières années, certains développements positifs ont eu lieu, notamment sur le front de mer et dans la résolution des risques d’inondations, qui ont fait plusieurs victimes lors d’une catastrophe inoubliable il y a quelques années. Mais il reste encore beaucoup à faire pour la ville, à commencer par son nouvel aéroport tant attendu, qui marque la première impression de la ville pour tout visiteur.

La Saison de Djeddah a mis la lumière sur la ville, montrant son potentiel en tant que destination touristique. Malgré le temps chaud et humide, les gens ont assisté aux événements avec enthousiasme. La Saison, qui a débuté le 8 juin et se terminera jeudi par un grand concert, a été marquée par une variété d’événements convenant à tous les âges et dans différents lieux. Il y avait des concerts de célèbres chanteurs et groupes arabes et internationaux, des comédies humoristiques, des pièces de théâtre et des spectacles pour enfants, des manifestations et des activités sportives, des expositions d’art, de fabuleux spectacles de cirque et des jeux, en plus de la somptueuse cuisine servie par des restaurants internationaux renommés et des restaurants locaux et des feux d’artifice spectaculaires nocturnes.

Al-Balad (l’ancien Djeddah) avait été animé par les sons de la musique live sur les places publiques, les décorations et les lumières colorées et l’arôme de plats locaux préparés par des marchands ambulants, sans oublier les représentations théâtrales de talents locaux, y compris le premier jeu interactif en Arabie saoudite – notre propre version d’une maison hantée – et également le premier cinéma d’art house. Jeddah Waterfront a également connu une profusion de spectacles et d’animations étonnantes. Le district d’Al-Hamra, Obhor, la cité sportive du roi Abdullah, les centres commerciaux et d’autres lieux ont également été animés d’activités, de spectacles et d’expositions.

En général, l’organisation des événements était très bonne, mais lors de certains concerts de masse, une meilleure gestion de la foule était nécessaire. Les services, les campagnes de promotion et de publicité ont été de premier ordre. Certaines personnes se sont toutefois plaintes des prix extravagants des restaurants internationaux.

En général, l’organisation des événements était très bonne, mais lors de certains concerts de masse, une meilleure gestion de la foule était nécessaire.

Maha Akeel

Même si des entreprises étrangères sont impliquées, les entreprises locales sont clairement en charge de nombreux aspects et de jeunes hommes et femmes saoudiens sont présents, travaillant sur le terrain et mettant la main dans la pâte. Qui a dit que les Saoudiens ne voulaient pas travailler? Ils prouvent que les stéréotypes négatifs sont faux. Ils sont énergiques, créatifs et disposés à travailler. Avec la bonne formation et la motivation, ils peuvent y arriver. La Saison a été l’occasion pour les entreprises saoudiennes de découvrir des perspectives de création de nouvelles entreprises, à condition que la réglementation et les mesures d’incitation soient adaptées.

Avec des événements internationaux de grande envergure, tels que le Festival international du film de la mer Rouge, prévus pour l’année prochaine, ainsi qu’une reprise possible du Forum économique de Djeddah et le lancement d’autres événements culturels, artistiques, scientifiques, éducatifs et économiques, Djeddah peut revendiquer sa place comme une destination de classe mondiale. De nouveaux hôtels sont déjà en construction, les sites actuels sont réhabilités pour des activités et des événements et de nouveaux projets de développement ont été annoncés. Djeddah a les ingrédients nécessaires – une histoire riche, une bonne situation géographique et un peuple accueillant – pour attirer les visiteurs. Le visa touristique est déjà disponible. Nous devons maintenant établir les bases d’une palette diversifiée d’activités et de sites. Sans une bonne infrastructure, des installations suffisantes et un service de qualité, les rendements attendus ne seront pas durables.

La Saison de Djeddah fait partie de l’initiative Saudi Season 2019 (Saison Saoudienne 2019) qui comprend des programmes dans d’autres villes et localités du Royaume; La Saison Saoudienne 2019 a été lancée par la Commission saoudienne pour le tourisme et le patrimoine national avec la coopération de plusieurs services gouvernementaux, dont le ministère de la Culture, l’Autorité générale pour le divertissement, l’Autorité générale des sports et le Bureau des congrès et des expositions saoudiens, sous la direction d’un comité supérieur présidé par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

La Saison 2019 n’est que le début, car elle ouvre la voie aux Saisons à venir. Un examen global du choix des artistes, des événements, des restaurants et des lieux, ainsi que de la planification logistique, de la gestion, des services et de la promotion est nécessaire pour se préparer aux Saisons à venir.

Mettre en lumière les caractéristiques culturelles et historiques uniques des différentes villes d’Arabie saoudite souligne leur potentiel en tant que destination de tourisme et d’investissement. Cela va dans le sens de la réalisation des trois piliers du programme novateur de la Vision 2030: une société dynamique, une économie florissante et un pays ambitieux. Cela coïncide également avec certains des 13 programmes de réalisation de la Vision. En particulier, le développement du secteur du tourisme permettrait d’atteindre l’objectif stratégique de diversifier les sources de revenus du pays et d’attirer les investissements.

  • Maha Akeel est une écrivaine saoudienne. Elle est basée à Djeddah. Twitter: @MahaAkeel1

Avertissement: les opinions exprimées par les auteurs de cette section sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Arab News.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info