Le vice-ministre rompt avec les Houthis, affirme que les milices propagent l’idéologie iranienne

Diffuser l'info

Heure: Octobre 22, 2018

Le Dr. Abdullah al-Hamdi a déclaré qu’il avait rompu avec les milices houthies. (Fourni)

Le vice-ministre de l’Education, Abdullah al-Hamdi, a déclaré qu’il avait rompu avec les milices, appelant à se soulever contre ces milices rejetées par 90% des Yéménites, souffrant de la faim, la mort et la pauvreté due aux milices.

Hamdi a révélé dimanche dans une interview à la télévision que ces milices importaient l’idéologie iranienne et leur projet destructeur d’asservir le peuple yéménite, les exploitant pour terroriser et contrôler la société.

Il a expliqué que les milices terroristes répandaient des idées étrangères sur la culture de la société yéménite, établissant la soi-disant idéologie Wilayat al-Faqih (tutelle du juriste), occupant les mosquées et les détruisant, les remplaçant plutôt par Husseiniat, ajoutant que les milices enlèvent et recrutent des enfants par la force et les placent en première ligne.

Il a souligné que la plus grande erreur historique survenue au Yémen est l’alliance du Congrès populaire général avec les organisations terroristes houthistes, comme il le dit.

Hamdi a déclaré que le peuple yéménite souffrait – sous le contrôle des milices pro-iraniennes houthistes – de la famine.

Il a salué la décision du président yéménite Abdrabbu Mansour Hadi lorsqu’il a appelé l’Arabie saoudite à sauver le Yémen et son engagement en faveur des résultats du dialogue national pour la construction de l’État fédéral.

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English Accueil

ru


Diffuser l'info