Les développeurs révèlent plus de détails sur Qiddiya, la supercité du divertissement saoudien

Diffuser l'info

25/07/19

L’un des objectifs du projet Qiddiya est de créer un pôle propice à la création d’emplois grâce à la fourniture d’installations de divertissement, de sport et d’arts. (Photo de Khaled Al-Khamees)

  • Plus de 45 projets individuels devraient être achevés

RIYAD: La société derrière Qiddiya, la ville de divertissement en construction dans la banlieue de Riyad, a révélé davantage de détails sur les sites et les installations qui devraient ouvrir leurs portes lorsque la première phase du projet sera achevée dans quatre ans.

Au total, plus de 45 projets individuels devraient être achevés et 300 activités disponibles dans les secteurs de la création, de l’hôtellerie, des loisirs et du sport lors de l’ouverture de la première phase au public en 2023. Les activités comprennent un parc à thème, un parc aquatique, un centre sportif et des salles de spectacles.

Dans une interview, le chef de la direction de Qiddiya Investment Company, Mike Reininger, a parlé mercredi à Arab News de ce qui rend le projet si spécial et des raisons pour lesquelles il attirera des visiteurs du monde entier.

«Il y a tellement de choses spéciales à Qiddiya», a-t-il déclaré. «Tout d’abord, l’incroyable site: la magnifique parcelle de terre de qualité du parc national située à la périphérie de Riyad. C’est le point de départ d’une série d’expériences spéciales, qu’il s’agisse de divertissement, de sports ou des arts, dans la mesure où nous associons cela à une authenticité et à un lien avec la communauté et la culture locales.

«L’idée derrière Qiddiya est simple, mais puissante: créer un lieu qui ouvre les possibilités et les vertus que le divertissement, le sport et les arts peuvent contribuer à un mode de vie sain, heureux et engageant. C’est une idée qui résonne avec la population jeune, intelligente et progressiste du Royaume, qui partage le désir universel de profiter de ces opportunités et de ces expériences. C’est cette idée qui va tout à fait dans le sens de la Vision 2030 du Royaume ».

Plus de 20 sociétés d’architecture ont été recrutées pour travailler sur le projet. Une équipe de plus de 500 professionnels de 30 pays réunis en collaboration avec la société danoise d’architecture et de construction Bjarke Ingels Group (BIG), qui construit des immeubles-tours et des installations artistiques, culturelles et sportives.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi sur le site du projet, Reininger et Andreas Pedersen de BIG ont discuté des objectifs du projet Qiddiya et des premiers éléments qui seront mis en œuvre.

L’un des principaux objectifs, ont-ils déclaré, était de créer un pôle propice à la création d’emplois grâce à la mise à disposition d’installations de divertissement, de sport et d’arts. Selon Reininger, Qiddiya vise à créer au moins 17 000 nouvelles possibilités d’emploi.

«Aujourd’hui, nous sommes 200 et nous devons compter 17 000 personnes pour donner vie à Qiddiya», a-t-il déclaré. «Il y a 17 000 nouvelles opportunités d’emplois dans des domaines et industries auxquels les Saoudiens n’avaient pas accès auparavant.

Nous avons récemment lancé un vaste programme de développement de la formation axé sur la constitution d’une main-d’œuvre orientée vers l’Arabie saoudite, capable de prendre tous ces emplois et de donner à cet endroit un visage saoudien ».

Pour aider à atteindre cet objectif, Qiddiya travaille en partenariat avec l’Université de Floride centrale, qui possède le plus grand système d’éducation en matière d’accueil et de gestion du sport au monde, a indiqué Reininger.

«Nous avons mis en place ce programme dans le cadre duquel nous avons 60 bourses pour envoyer les étudiants saoudiens à l’université pour y obtenir l’éducation spécifique dont ils ont besoin. Ainsi, à leur retour, nous leur donnerons un emploi et ils disposeront des informations et des connaissances dont ils ont besoin pour pouvoir entrer dans ces nouveaux domaines qui s’ouvrent dans le Royaume », a-t-il ajouté.

Selon Reininger, environ 3 000 étudiants ont demandé 60 bourses dans les 48 heures suivant l’annonce du programme.

« Cette réponse instantanée est un bon indicateur du fait que les emplois dans ces industries attirent les Saoudiens, tout comme ces expériences sont intéressantes », a-t-il déclaré. «C’est pourquoi nous disons qu’il a cette dualité: d’un côté, nous créons ces expériences qui sont amusantes pour les gens dans leur vie, mais en même temps, pour créer ces expériences, nous devons créer ces emplois et nous devons stimuler l’économie qui fournit le soutien industriel nécessaire à la réalisation de ce projet ».

La grande ouverture de la première phase de Qiddiya est prévue pour 2023, date à laquelle la plupart des projets initiaux devraient être achevés. Ceux-ci incluent: un parc d’attractions Six Flags; un parc aquatique; un «Speed Park» sur le thème du sport automobile, comprenant des pistes de course; un certain nombre de zones résidentielles; le centre-ville; un centre des arts de la scène; et la plupart des sites sportifs et des centres commerciaux.

«Nous n’allons pas ouvrir progressivement quelque chose, puis attendre et en ouvrir une autre», a déclaré Reininger. «Les attentes suscitées par ce projet sont si grandes et nous ne voulons décevoir personne en livrant dans la première phase quelque chose qui n’est pas assez grand pour correspondre à l’image qu’ils ont à ce sujet.

«Nous travaillons très dur pour tout accomplir. Ainsi, lorsque nous aurons coupé le ruban lors de la grande journée d’ouverture de 2023, la majeure partie de ce que vous voyez ici sera disponible ».

En outre, plusieurs hôtels seront prêts à accueillir les visiteurs le jour de l’ouverture.

«Au cours de la première phase, nous aurons environ cinq hôtels de types, de tailles et de prix différents », a ajouté Reininger.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info