Les écoles saoudiennes privées proposent des réductions de 50 % pour attirer les élèves

Diffuser l'info

28/08/20

Les écoles ont promis d’offrir des réductions allant jusqu’à 50 %, mais plusieurs parents pensent qu’il ne sert à rien de payer les frais de scolarité car les écoles n’utiliseront pas leurs installations
  • Le vrai problème, c’est que nous ne savons pas à quoi ressemblera l’enseignement en ligne. Nous ferons face à d’énormes défis
  • Les parents estiment que les réductions de frais ne sont pas suffisantes puisque la nouvelle année scolaire commence en ligne afin de limiter la propagation du coronavirus

RIYAD : Les écoles saoudiennes privées proposent des réductions allant jusqu’à 50 % sur les frais de scolarité afin d’attirer les élèves pour la nouvelle année scolaire qui commence dimanche.
De nombreux parents demandent une réduction de ces frais car la rentrée se fera à distance pour limiter la propagation du coronavirus, et les installations scolaires ne seront donc pas utilisées –certains estiment même que les baisses proposées ne sont pas suffisantes.
Ghassan al-Turki, ingénieur en communications, affirme que beaucoup d’écoles privées n’ont pas géré la pandémie aussi bien qu’elles auraient pu le faire et n’ont pas remboursé les frais, bien que les élèves n’aient été présents que pendant la moitié du second semestre.
« Les écoles ont promis d’offrir des réductions allant jusqu’à 50 %, mais plusieurs parents pensent qu’il ne sert à rien de payer les frais de scolarité car les écoles n’utiliseront pas leurs installations », indique-t-il à Arab News.
Mohammad Sabbah, spécialiste en développement des affaires, explique qu’une école lui a proposé une baisse de 30 % sur les frais de scolarité, mais qu’il a refusé. Pour lui, une réduction de 60 % serait plus juste.
« Mon fils aîné est en terminale et ma femme et moi passerons beaucoup de temps avec lui pour l’aider dans ses études, explique-t-il. Le vrai problème, c’est que nous ne savons pas à quoi ressemblera la formation en ligne. Nous ferons face à d’énormes défis dont certains pourraient être insurmontables. »
« Si la situation persiste, j’inscrirai mes enfants dans l’école qui proposera la réduction la plus intéressante, car, à mon avis, la qualité des cours ne changera pas avec l’enseignement à distance. »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info