Les femmes chercheuses dans la découverte du cancer du sein

Diffuser l'info

Heure: Mai 24, 2018

Manama: Trois chercheuses d’Arabie Saoudite, du Maroc et d’Inde ont participé à un groupe de recherche scientifique qui a réussi à développer des composés dérivés de nanoparticules pour traiter le cancer du sein triple négatif, une tumeur rebelle qui ne répond pas à la chimiothérapie conventionnelle parmi les patients.

Les résultats de l’équipe de recherche ont démontré le succès des nanoparticules dans le transfert d’un composé médicinal contenant des inhibiteurs de curcuma, de cannabis et de tyrosine kinase dans le traitement du cancer du sein.

L’équipe, dirigée par le Dr Khaled Greish, directeur de l’unité de recherche en nanotechnologie au Centre Princess Al Jawhara de l’Université du golfe Persique à Bahreïn, comprenait Reem Al Zahrani d’Arabie Saoudite, Sara El Kaissi du Maroc et Anchal Mathur de l’Inde.

Le nano composant est en outre caractérisé par sa capacité à se dissoudre dans l’eau et à diriger directement vers la tumeur, évitant ainsi les dommages collatéraux résultant du processus de chimiothérapie conventionnelle, qui entraîne des lésions d’autres organes au voisinage de la tumeur.

L’étude était un effort conjoint des membres de l’équipe, a indiqué l’université dans un communiqué.

Cet article a été publié pour la première fois dans Gulf News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Gulf News Accueil

ru

 


Diffuser l'info