Les femmes saoudiennes en tête dans une étude de la Banque mondiale

Diffuser l'info

27/01/20

Selon un rapport de la Banque mondiale sur les femmes, les entreprises et le droit (WBL), de vastes réformes ont donné aux femmes saoudiennes le leadership en matière d’amélioration des opportunités économiques.

L’étude a examiné les réformes dans 190 pays ciblant les restrictions sur les options de travail des femmes.

Une série d’indicateurs de performance a été utilisée pour classer les pays, le Royaume obtenant 70,6 sur 100.

Au cours de la dernière décennie, le projet WBL de la Banque mondiale a mis l’accent sur l’égalité des sexes et a œuvré pour l’autonomisation des femmes. Son étude de 190 économies repose sur huit indicateurs pertinents pour la participation économique des femmes: mobilité, lois sur le lieu de travail, rémunération, mariage, parentalité, esprit d’entreprise, actifs et retraite.

L’indicateur de mobilité examine les obstacles à la liberté de mouvement des femmes, tandis que l’indicateur du lieu de travail analyse les lois affectant les décisions des femmes d’entrer et de rester sur le marché du travail. L’indicateur du mariage évalue les contraintes juridiques au mariage parallèlement à l’indicateur de la parentalité évaluant les lois affectant le travail des femmes après avoir des enfants.

L’Arabie saoudite a enregistré une amélioration remarquable dans six des huit indicateurs, avec un rang supérieur parmi les pays du CCG.

Il ne fait aucun doute que les réformes de la Vision 2030 du Royaume ont aidé les femmes saoudiennes à atteindre le classement exceptionnel. Les initiatives gouvernementales ont autonomisé les femmes et leur ont donné des chances égales de travailler.

De plus, le gouvernement saoudien a autorisé les femmes à conduire afin de se déplacer facilement entre leur domicile et leur lieu de travail, et a également introduit des réglementations relatives au travail et aux affaires des femmes, telles que le droit des femmes de 21 ans et plus de voyager et la protection des femmes contre la discrimination, notamment en ce qui concerne l’emploi et les salaires.

Toutes ces réformes et d’autres ont encouragé la participation des femmes saoudiennes à l’économie et au marché du travail.

La contribution des femmes à l’économie augmentera à l’avenir afin de répondre à l’un des principaux objectifs de la Vision – porter la participation des femmes au marché du travail de 22% à 35% d’ici 2030.

Talat Zaki Hafiz est économiste et analyste financier.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info