Les organes du G20 pour l’emploi et la lutte contre la corruption se réunissent pour la première fois sous la présidence saoudienne

Diffuser l'info

06/02/20

Ailleurs jeudi, le groupe anti-corruption du G20 s’est réuni à Riyad, la capitale, pour évaluer les défis de la réduction de l’impact de la corruption sur le produit intérieur brut mondial. (Fournie)

  • Les discussions se poursuivront lors de la prochaine réunion en avril avant la réunion des ministres de l’emploi en septembre 2020
  • Le président de la NAZAHA, Mazen Al-Kahmous, a déclaré que le Royaume avait tenu de nombreuses discussions sur la lutte contre la corruption

DJEDDAH: Le groupe de travail sur l’emploi (GTE) du G20 s’est réuni pour la première fois sous la présidence saoudienne du G20.

S’appuyant sur son objectif de réduire le chômage des jeunes de 15% d’ici 2025, le groupe de représentants des pays membres du G20 a discuté du chômage des jeunes et de l’élaboration de politiques fondées sur les données.

En 2020, le GTE se concentrera sur trois priorités clés: le chômage des jeunes, la protection sociale transitionnelle et les perspectives comportementales pour un marché du travail en transition, a été annoncé par le président saoudien Ahmed Alzahrani lors de la réunion de jeudi.

Les discussions se poursuivront lors de la prochaine réunion en avril avant la réunion des ministres de l’emploi en septembre 2020.

Ailleurs jeudi, le groupe anti-corruption du G20 s’est réuni à Riyad, la capitale, pour évaluer les défis de la réduction de l’impact de la corruption sur le produit intérieur brut mondial.

Le président du Groupe de travail anti-corruption (ACWG), le Dr Nassar Abaalkhail, a souligné l’importance de continuer à lutter contre la corruption et de promouvoir l’intégrité et la responsabilité afin de favoriser la croissance.

Il a également affirmé que l’ACWG continuera à poursuivre la coopération internationale sur de nombreux défis mondiaux de lutte contre la corruption, y compris le recouvrement d’avoirs, la corruption transnationale et la transparence de la propriété réelle.

Le G20 a convenu du plan d’action anti-corruption 2019-2021 à Buenos Aires en 2018. Dans le cadre de ce plan, les membres du G20 seront également impatients de développer des actions ciblées où le G20 peut le mieux ajouter de la valeur à la promotion des efforts internationaux dans la lutte contre la corruption.

Le président de l’Autorité saoudienne de contrôle et de lutte contre la corruption (NAZAHA), Mazen Al-Kahmous, a déclaré que le Royaume avait tenu de nombreuses discussions sur la lutte contre la corruption, avec la participation d’experts internationaux des secteurs public et privé et des institutions de la société civile, pour enrichir les connaissances sur ces questions. , en vue de la fixation de principes supérieurs à approuver par les ministres concernés par la lutte contre la corruption au sein du G20.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info