Les Palestiniens louent la « position patriotique » du roi Salmane

Diffuser l'info

14/09/19

Le roi Salmane d’Arabie Saoudite. (AFP)

Le refus d’accorder des permis aux résidents palestiniens les a confinés dans des quartiers surpeuplés et mal desservis. Environ la moitié de la population risquerait de voir leur maison démolie.
AMMAN: Ibrahim Milhem, un porte-parole du gouvernement palestinien, a loué la position « fort patriotique saoudienne » du roi Salmane en ce moment difficile pour la cause palestinienne et a déclaré que sa position reflétait « les dangers auxquels cette cause nationale est confrontée ».

Milhem a déclaré vendredi à Arab News que le rôle de premier plan de l’Arabie saoudite dans «les efforts arabes, islamiques et internationaux donnait de l’espoir aux Palestiniens», et a ajouté que la réaction rapide du Royaume au plan israélien visant à étendre les colonies de peuplement à Jérusalem-Est montre « que les Saoudiens font une déclaration ferme préoccupé par la nécessité de (respecter) le droit international ».

Milhem a déclaré que l’appel téléphonique du roi Salmane avec le président palestinien Mahmoud Abbas avait montré au monde le « soutien arabe aux Palestiniens et fournissait une couverture politique à tout ce qui était nécessaire pour résister à « l’accord du siècle »et aux tentatives de Netanyahu pour mettre fin à la solution des deux États par ses efforts d’annexion ».

L’extension des colonies à Jérusalem-Est, qu’Israël a saisie avec la Cisjordanie et Gaza lors de la guerre du Moyen-Orient de 1967, risque de compliquer davantage l’une des questions les plus épineuses du conflit.

Selon des données officielles obtenues par Associated Press, il existe de nombreuses preuves de discrimination systématique de plusieurs décennies, illustrées par un énorme déficit de permis de construire accordés aux résidents juifs et palestiniens.

POINTS FORTS

L’extension des colonies à Jérusalem-Est, qu’Israël a saisie avec la Cisjordanie et Gaza lors de la guerre du Moyen-Orient de 1967, risque de compliquer davantage l’une des questions les plus épineuses du conflit.

Le refus d’accorder des permis aux résidents palestiniens les a confinés dans des quartiers surpeuplés et mal desservis, environ la moitié de la population risquant de voir leur maison démolie.

Les données ont été acquises et analysées par Peace Now, l’observatoire de la colonisation israélienne, qui déclare n’avoir obtenu les chiffres qu’après une bataille de deux ans avec la municipalité.

Dans son interview avec Arab News, Milhem a ajouté que le gouvernement palestinien « se souviendra toujours de la position saoudienne, qui a toujours apporté un (soutien) financier et politique au peuple palestinien ».

Les chiffres montrent que si les Palestiniens représentent plus de 60% de la population de Jérusalem-Est, ils n’ont reçu que 30% des permis de construire délivrés depuis 1991.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info