Les réformes saoudiennes entraînent une hausse de 42% des revenus non pétroliers au deuxième trimestre – Jadwa

Diffuser l'info

Heure: Août 15, 2018
L’étude Jadwa Investment met en évidence le rôle de la TVA dans la hausse des revenus du secteur saoudien non pétrolier au deuxième trimestre 2018
Les réformes saoudiennes entraînent une hausse de 42% des revenus non pétroliers au deuxième trimestre – Jadwa
L’étude Jadwa Investment met en évidence le rôle de la TVA dans la hausse des revenus du secteur saoudien non pétrolier au deuxième trimestre 2018
 
Les efforts déployés par l’Arabie saoudite pour augmenter les recettes non pétrolières grâce aux réformes économiques ont porté leurs fruits au deuxième trimestre de 2018, avec un gain de 42% par rapport à la même période de l’année dernière.
 
Jadwa Investment a indiqué dans une note de recherche que la plupart de ces gains provenaient d’impôts sur les biens et services, qui ont presque triplé en glissement annuel, pour atteindre 29,7 milliards de rands. L’Arabie Saoudite a introduit une TVA de 5% en janvier.
 
Au cours des six premiers mois de 2018, un total de 52,3 milliards de rands a été levé via les taxes sur les biens et les services, ce qui représente 62% du budget de 85 milliards de rands pour l’ensemble de 2018, a déclaré Jadwa.
 
 
Il a ajouté qu’à la suite d’une hausse des recettes annuelles plus rapide que les dépenses, le déficit budgétaire s’est réduit à 7 milliards de SR au deuxième trimestre, portant le déficit budgétaire du premier semestre 2018 à 41,7 milliards de SR.
 
À l’avenir, M. Jadwa a déclaré qu’il s’attend à ce que les revenus pétroliers et non pétroliers continuent à augmenter plus rapidement que les dépenses sur une base annuelle.
 
Cela dit, des recettes publiques supérieures aux prévisions budgétaires ne se traduiront pas par une augmentation des dépenses publiques, mais contribueront plutôt à réduire le déficit budgétaire, a ajouté M. Jadwa.
 
Sa note de recherche indique également que les recettes publiques totales ont atteint 273 milliards de SR au deuxième trimestre, en hausse de 67%, ou 110 milliards de SR, par rapport à l’année dernière.
 
Alors que les recettes non pétrolières ont connu une hausse de 42% en glissement annuel, les recettes pétrolières du gouvernement ont augmenté d’un taux encore plus élevé au cours du trimestre, pour atteindre un total de 184 milliards de SR.
 
Pour tout savoir sur les dernières actualités bancaires et financières des Emirats Arabes Unis et des pays du Golfe, suivez-nous sur Twitter et Linkedin, comme nous sur Facebook et abonnez-vous à notre page YouTube mise à jour quotidiennement.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arabian Business

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arabian Business Accueil

ru

 


Diffuser l'info