Les routes de Riyad deviennent vertes grâce au plus grand projet d’écologisation urbaine du monde

Diffuser l'info

03/08/20

La capitale se renouvelle grâce au programme de la Vision 2030 qui prévoit la plantation de 7,5 millions d’arbres

· La plupart des espèces d’arbres utilisés dans le projet sont issues d’un environnement local bien développé, avec peu de besoins et de soins agricoles

RIYAD: Le projet Green Riyadh (Riyad verte), l’une des plus grandes initiatives d’écologisation urbaine au monde, porte rapidement ses fruits puisqu’il transforme les principales routes de la capitale.

Les principaux axes routiers, dont les routes King Khalid, Makkah et King Salman, sont en pleines rénovations dans le cadre de l’objectif de la Vision 2030 visant à améliorer la qualité de vie dans la ville.

Dr. Fahad Al-Mana, professeur de plantes ornementales, de jardins et d’espaces verts à l’Université du Roi Saoud, a déclaré à Arab News que les espèces d’arbres indigènes utilisées pour le projet comprennent Ziziphus spina-christi, Acacia gerrardii et Prosopis cineraria, communément appelé l’arbre à ghaf.

Selon Al-Mana, les arbres peuvent survivre dans des conditions désertiques difficiles et poussent sans soins agricoles intensifs.

« La plupart des espèces d’arbres utilisées dans la plantation du projet Green Riyadh proviennent d’un environnement local bien développé avec peu de beoins et de soins agricoles », a-t-il déclaré.

Les conditions environnementales à Riyad ont été prises en compte lors du processus de sélection des arbres. L’espèce peut atteindre une grande taille en seulement trois ans.

« Dans certains endroits, ils ont déplacé de grands arbres locaux de 3 ans qui ont été soignés dans des pépinières vers de nouveaux endroits où ils poussent avec succès », a déclaré Al-Mana.

Green Riyadh augmentera la quantité de verdure dans la ville et renforcera la couverture végétale dans la capitale saoudienne avec la plantation de 7,5 millions d’arbres autour des principales caractéristiques et installations de la ville.

Le projet permettra de réduire la température ambiante moyenne de 2 degrés Celsius et d’améliorer la qualité de l’air, encourageant les gens à adopter un mode de vie plus sain en marchant ou en faisant du vélo.

FAITS EN BREF

· Le projet permettra de réduire la température ambiante moyenne de 2 degrés Celsius et d’améliorer la qualité de l’air, en encourageant les gens à adopter un mode de vie plus sain en marchant ou en faisant du vélo.

· Le projet maximisera l’utilisation de l’eau recyclée dans les travaux d’irrigation en faisant passer l’utilisation de 90 000 mètres cubes par jour à plus d’un million de mètres cubes par jour grâce à la construction d’un nouveau réseau d’eau recyclée.

· Les espaces verts de la ville passeront de 5 % à 9 % d’ici 2030

« L’objectif de la plantation d’arbres dans les rues est de fournir de l’ombre et de modérer la température, surtout en été, ce qui contribue à la purification de l’air et réduit la pollution de l’environnement en protégeant la ville des tempêtes de sable, du vent et de la poussière. De plus, cela donne une vue esthétique et l’élément de la nature intègre la ville et les structures voisines », a déclaré Al-Mana.

Il a ajouté que les arbres, en particulier ceux plantés dans les îlots des rues centrales, doivent avoir de longs troncs et de hautes branches pour ne pas gêner la circulation des piétons et des voitures. Le tronc doit mesurer au moins 3 à 4 mètres et la taille des arbres plantés doit être proportionnelle à la largeur de l’îlot.

Al-Mana a déclaré que les espaces verts dans la ville passeront de 5 à 9 % d’ici 2030.

Selon le site web de Green Riyadh, le projet maximisera l’utilisation de l’eau recyclée dans les travaux d’irrigation en faisant passer l’utilisation de 90 000 mètres cubes par jour à plus d’un million de mètres cubes par jour grâce à la construction d’un nouveau réseau d’eau recyclée.

Al-Mana a déclaré que le projet Green Riyadh permettra également de réduire les niveaux de dioxyde de carbone et d’impuretés dans la ville.

« D’expériences, les routes et les rues sans arbres contiennent huit à dix fois plus de poussière que les rues bordées d’arbres des deux côtés », a-t-il déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info