Les scientifiques de KAUST remportent le prestigieux prix Gauss

Diffuser l'info

24/06/20

La titulaire diplômée de l’Université du roi Abdullah des sciences et technologies (KAUST) Dr Noha Al-Harthi et la doctorante Rabab Alomairy ont remporté le prix Gauss.

La titulaire diplômée de l’Université du roi Abdullah des sciences et technologies (KAUST) Dr Noha Al-Harthi et la doctorante Rabab Alomairy ont remporté le prix du Centre allemand de Gauss pour le calcul intensif (GCS) pour sa recherche originale qui fait progresser le calcul haute performance. Cela fait de KAUST la première institution du Moyen-Orient à recevoir ce prix prestigieux.

L’équipe gagnante, qui fait partie du KAUST Extreme Computing Research Center (ECRC), s’est concentrée sur l’optimisation d’une classe de solveurs pour les applications de calcul haute performance ou high-performance computing (HPC) à données éparses. L’équipe a concentré ses travaux d’optimisation sur les équations intégrales des limites acoustiques, courantes dans diverses applications d’ingénierie et de dynamique des fluides.

Les deux scientifiques saoudiennes ont déclaré que le prix leur permettrait de soutenir leurs recherches, leur offrant la possibilité de mener des expériences sur le supercalculateur «Isambard», situé à Bristol, au Royaume-Uni, en plus d’ouvrir une pléthore d’autres opportunités pour elles dans le monde informatique.

«Je suis heureux que KAUST puisse soutenir la maturité intellectuelle de deux femmes ambitieuses qui ont rejoint notre programme sans expérience ni attentes en matière de calcul haute performance, en s’appuyant sur la formation de premier cycle de l’Université Effat et de l’Université du roi Abdul Aziz», a déclaré David Keyes, directeur de l’ECRC et professeur de mathématiques appliquées et de sciences informatiques.

Pour Al-Harthi et Al-Omairi, remporter ce prix est «un immense honneur et une reconnaissance prestigieuse».

Le document gagnant est issu de la dissertation d’Al-Harthi sur «Les solveurs rapides pour les problèmes de diffusion acoustique et électromagnétique». « Il s’agit de développer une méthode numérique efficace et rapide pour analyser et résoudre les problèmes de diffusion des ondes acoustiques et électromagnétiques à partir de grands objets 3D tels que les avions et les sous-marinse, a déclaré Al-Harthi, qui est désormais cheffe de file technologique chez NEOM.

Son partenaire de recherche Alomairy travaille sur l’accélération de l’algorithme numérique à l’aide de modèles de programmation basés sur les tâches sur le supercalculateur Shaheen II basé à KAUST, classé le 38ème supercalculateur le plus rapide au monde et d’autres systèmes à l’étranger dont l’accès lui a été ouvert, y compris le supercalculateur n ° 1 mondial au Oak Ridge National Lab aux États-Unis. Tout en travaillant sur ses recherches de doctorat, Alomairy a été en mesure d’accueillir 2,5 millions d’inconnus sur 1 024 nœuds du supercalculateur Shaheen-II.

«Pour moi, en tant que doctorant, [le prix] me pousse à travailler sur des problèmes plus difficiles, tels que la simulation du transport de coronavirus au sein d’une gouttelette et à l’intérieur d’un conduit du système respiratoire supérieur en collaborant avec MINES Paris Tech, PSL Université en France », a déclaré Alomairy.

Étant dans un domaine à prédominance masculine, les collègues chercheurs espèrent attirer plus de femmes dans le domaine difficile du HPC. «En HPC, plus particulièrement en Arabie saoudite, le pourcentage de femmes par rapport aux hommes est encore très faible. De nombreux centres HPC, y compris la conférence ISC basée en Allemagne qui nous a décerné ce prix, organisent pour nous une piste spéciale appelée «Women in HPC». Ce prix nous pousse à en créer un ici en Arabie saoudite pour attirer les femmes intéressées à utiliser les HPC pour répondre à défis majeurs », ont déclaré Al-Harthi et Alomairy dans un communiqué.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info