L’introduction en bourse d’Aramco retarde un avantage pour le pays, déclare un dirigeant bancaire

Diffuser l'info

Heure: Octobre 04, 2018

Ci-dessus, une installation Aramco à Dammam. (AFP)

La décision de retarder l’introduction en bourse de Saudi Aramco a été un développement positif pour l’Arabie saoudite, a déclaré l’un des principaux conseillers financiers du Royaume britannique.

Carmen Haddad, PDG de l’entreprise saoudienne du géant américain de la banque Citi, a déclaré lors d’une conférence à Dubaï qu’une prise de contrôle par Aramco de SABIC, le conglomérat industriel appartenant au Public Investment Fund (PF), constituait une option plus rationnelle.

« Le report d’Aramco est un avantage pour le pays et l’acquisition de SABIC est plus logique », a déclaré Haddad au Sommet des médias Citi Middle East.

L’année dernière, Citi a repris ses activités de banque d’investissement en Arabie saoudite après 13 ans d’absence. Depuis, il joue un rôle de premier plan en conseillant le gouvernement sur son programme de privatisation. Citi serait l’un des conseillers bancaires de l’opération Aramco-SABIC, bien que Haddad ait refusé de faire de commentaire à ce sujet.

Elle a fermement défendu le bilan du Royaume en réalisant jusqu’à présent certains objectifs importants de la stratégie Vision 2030. « Le PIF est sur la bonne voie. Elle investit dans des domaines importants tels que les constructeurs de voitures électriques et d’autres domaines ».

« Sur les marchés financiers, Tadawul et l’Autorité des marchés financiers ont subi d’importants changements structurels qui ont encouragé les investisseurs étrangers », a-t-elle ajouté.

Haddad a déclaré que des progrès réels avaient également été accomplis sur le plan social de la stratégie Vision 2030, avec la décision d’autoriser les femmes à conduire et les limitations imposées aux pouvoirs de la police religieuse.

Elle pensait qu’il y avait encore du travail à faire sur le programme de privatisation prévu, même si elle espérait que les plans de vente des participations du gouvernement dans les aéroports, les sociétés de distribution d’eau et les autres services publics seraient prochainement avancés. Permettre aux petites et moyennes entreprises a également besoin de plus de travail, a-t-elle déclaré.

Mme Haddad s’est dite impressionnée par les mesures prises par le ministère saoudien des Finances pour plus de transparence, ainsi que par les mesures budgétaires récentes visant à stimuler la croissance économique l’année prochaine.

« Dans la Vision 2030, il existe une coordination des politiques qui n’a jamais été vue auparavant. Aujourd’hui, nous sommes dans un environnement où les dépenses sont rationnelles. La suppression des subventions était douloureuse, mais pourquoi subventionner des personnes qui n’en ont pas besoin ? Pour ceux qui le font, il y a le compte citoyen », a-t-elle déclaré.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info