L’ONU soutient les propositions de l’Arabie saoudite sur la justice et la prévention du crime

Diffuser l'info

27/05/19

Abdullah bin Fakhri Al-Ansari. (Fournie)

  • Le Royaume a appelé les États membres à revoir leur législation nationale afin d’échanger leurs expériences et leurs techniques dans le but de lutter efficacement contre la cybercriminalité
  • Les résolutions du Sommet ciblent le terrorisme, la cybercriminalité et les abus d’enfants en ligne

GENÈVE: Une commission des Nations Unies pour la prévention du crime a unanimement ratifié les résolutions de l’Arabie saoudite concernant le terrorisme, l’exploitation des enfants et la cybercriminalité.

La ratification de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale a eu lieu lors de sa 28éme session au siège des Nations Unies à Vienne.

La plus importante des quatre résolutions du Royaume vise à lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, à fournir une assistance technique pour l’application des conventions internationales de lutte contre le terrorisme et à renforcer l’assistance technique et la coopération internationale en matière de lutte contre la cybercriminalité.

A travers ces résolutions, le Royaume a souligné la nécessité pour l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime d’aider à fournir un accès à la justice pour les victimes d’exploitation et de violence sexuelles des enfants sur Internet, conformément à la législation nationale.

L’Arabie saoudite a appelé les États membres à échanger leurs expériences en matière de sensibilisation et de signalement des cas d’abus et d’exploitation sexuels des enfants et les a exhortés à tirer parti des expériences d’autres États en matière de lutte contre l’extrémisme, de recrutement et d’incitation à commettre des actes terroristes.

Le Royaume a également appelé les États membres à revoir leur législation nationale afin d’échanger leurs expériences et leurs techniques dans le but de lutter efficacement contre la cybercriminalité.

L’Arabie saoudite a mis l’accent sur les principaux sujets à discuter lors du 14éme Congrès des Nations Unies sur la prévention du crime et la justice pénale, qui se tiendra à Kyoto, au Japon, et sur la nécessité de renforcer la confiance dans l’état de droit, la coordination internationale et la coopération en matière pénale, ainsi que la nécessité d’approfondir les partenariats public-privé dans les efforts de prévention du crime.

Abdullah bin Fakhri Al-Ansari, conseillé du ministère de l’Intérieur saoudien, a déclaré que le terrorisme constituait une menace majeure pour la paix et la sécurité internationales et portait atteinte aux valeurs fondamentales de l’ONU.

POINTS FORTS

  • L’Arabie saoudite a appelé les États membres à échanger leurs expériences en matière de sensibilisation et de signalement des cas d’abus et d’exploitation sexuels des enfants.

  • Le Royaume a également appelé les États membres à revoir leur législation nationale afin d’échanger leurs expériences et leurs techniques dans le but de lutter efficacement contre la cybercriminalité.

Al-Ansari, qui est également directeur général des affaires juridiques et de la coopération internationale du ministère, a appelé à la coordination et à la coopération entre les États et les organisations aux niveaux régional et international afin de lutter contre le terrorisme, d’échanger des pratiques optimales et d’aider aux enquêtes et poursuites dans les affaires de terrorisme. .

En dirigeant la délégation saoudienne à la conférence, il a appelé à la fourniture d’une assistance technique en matière de renforcement des capacités, de prévention, de sensibilisation, de coopération internationale, de collecte de données, de recherche et d’analyse pour lutter contre la cybercriminalité.

Al-Ansari a souligné qu’il était important de renforcer la coopération dans le monde entier pour traquer les auteurs de ces actes en criminalisant la possession, la distribution et la production de matériels pédopornographiques.

Il a souligné l’importance du renforcement des capacités, de la fourniture de services et de l’aide aux victimes de maltraitance d’enfants sur Internet, de la formation et du renforcement des capacités techniques des services de détection et de répression, de l’appui technique à la formulation de politiques et de programmes efficaces et de l’implémentation de campagnes de sensibilisation et d’éducation visant à protéger les enfants des abus.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info