L’usine de Waad Al-Shamal aide à réinstaller l’industrie de l’électricité en Arabie Saoudite

Diffuser l'info

Heure: Juillet 11, 2018
La SEC a investi plus de 3,75 milliards de SR (1 milliard de dollars) dans la centrale électrique équipée de miroirs qui génèrent de l’électricité en utilisant l’énergie solaire.
La nouvelle centrale repose sur le projet international de climatologie des nuages par satellite, des technologies modernes d’unités de gaz qui contribuent à réduire les émissions de carbone et d’oxyde d’azote.
La société a signé un contrat avec une société internationale pour créer l’usine en décembre 2015, d’une capacité totale de 1 390 MW.
DJEDDAH: La Saudi Electricity Co. (SEC) a commencé à exploiter l’usine «Waad Al-Shamal», qui dépend en partie de l’énergie solaire pour produire de l’électricité, dans le cadre de ses projets économiques et de développement.
Le directeur général de la SEC, Ziad bin Mohammed Al-Shiha, a confirmé que la nouvelle centrale, qui fonctionne au gaz naturel comme combustible essentiel, s’inscrit dans la stratégie globale de la société pour les projets électriques avancés.
Il prend en compte les conditions environnementales de la région, réduit les émissions thermiques et la consommation de carburant tout en répondant aux besoins de la ville industrielle, en plus de soutenir le Royaume dans le sens des énergies renouvelables.
Al-Shiha a déclaré que la SEC a investi plus de 3,75 milliards de rands (1 milliard de dollars) dans la centrale électrique équipée de miroirs qui génèrent de l’électricité en utilisant l’énergie solaire. Il a également investi dans la mise en place de stations de transfert, de lignes aériennes et terrestres pour alimenter Waad Al-Shamal et ses projets industriels en énergie électrique afin de promouvoir et compléter le réseau électrique du nord du Royaume et de relier tous les réseaux électriques du Royaume.
La nouvelle centrale repose sur le projet international de climatologie par satellite, des technologies modernes qui contribuent à réduire les émissions de carbone et d’oxydes d’azote (réduisant ainsi la pollution), à accroître l’efficacité et à produire 50 mégawatts d’énergie solaire concentrée.
L’entreprise s’efforce également d’économiser l’équivalent de quatre millions de barils de carburant pendant son fonctionnement.
Le PDG a déclaré : « L’exécution de la centrale a débuté en avril 2014, après la signature de contrats pour fournir, installer, tester et exploiter quatre groupes électrogènes d’une capacité totale de 1 204 MVA, 61 diviseurs, deux condensateurs et un réacteur ».
« La société a signé un contrat avec une société internationale pour créer l’usine en décembre 2015, d’une capacité totale de 1 390 mégawatts ».
Sur le soutien de l’industrie minière dans le Royaume, Al-Shiha a confirmé que les projets électriques dans la région contribueront à développer la zone frontalière nord, où abondent les énormes réserves de phosphate brut, en plus des différents types de minerais qui offrent une opportunité pour établir des carrières et des industries manufacturières et renforcer le rôle du Royaume dans l’industrie minière à l’échelle internationale.
Il a également déclaré que la nouvelle centrale jouera un rôle stratégique en reliant la région avec l’Egypte et l’Europe à l’avenir.
La centrale de Waad Al-Shamal comprend la première turbine fabriquée localement par General Electric.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info