Ministre saoudien des Affaires étrangères : une solution politique est la « seule façon » pour mettre fin à la guerre en Syrie

Diffuser l'info

30/06/20

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, s’adressait à la quatrième conférence de Bruxelles sur le thème « Soutenir l’avenir de la Syrie et de la région ». (SPA)

« Une solution politique serait le seul moyen de mettre un terme à la guerre », déclare le ministre saoudien des Affaires étrangères
RIYAD : L’Arabie saoudite a déclaré mardi lors d’une conférence internationale de haut niveau que seul le dialogue politique pourrait résoudre la crise en Syrie.

S’exprimant lors de la réunion virtuelle, coprésidée par l’UE et l’ONU, le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a déclaré: «Une solution politique, conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité (ONU) (appelant à un cessez-le-feu et règlement politique en Syrie) et la Conférence de Genève 1, seraient le seul moyen de mettre fin à la guerre».

Il s’adressait à la quatrième Conférence de Bruxelles sur le thème «Soutenir l’avenir de la Syrie et de la région», qui s’est tenue 10 ans après le début du conflit syrien qui a dévasté le pays et a entraîné des problèmes majeurs concernant la sécurité et la stabilité régionales et internationales.

Le Prince Faisal a réitéré le plein soutien du Royaume aux efforts de l’ONU, de son envoyé spécial en Syrie, Geir Pedersen, à la reprise des travaux du comité constitutionnel et à toutes les initiatives visant à mettre fin aux combats en Syrie.

«Dans le cadre de sa contribution à une solution politique, le Royaume a accueilli les conférences de Riyad 1 et 2, qui ont conduit à la création de la Commission syrienne de négociation (SNC) et continuera de travailler à l’unification de l’opposition syrienne.

«L’Iran continue de représenter une menace importante pour l’avenir et l’identité de la Syrie. Si certaines parties internationales ont des intérêts, l’Iran a un projet régional dangereux, qui vise à dominer en utilisant des milices sectaires et en provoquant des guerres civiles qui détruisent les peuples et les patries », a déclaré le prince.

Il a souligné que les milices sectaires et les groupes terroristes étaient «les deux faces d’une même pièce», créant le chaos et la destruction, et prolongeant les crises et il a souligné l’importance de lutter contre les organisations terroristes sous toutes leurs formes.

«Le Royaume a contribué à alléger les souffrances du peuple syrien en accueillant des centaines de milliers de frères syriens sur son territoire. Ils sont traités sur un pied d’égalité avec les citoyens saoudiens en ce qui concerne les opportunités d’emploi et les services de santé, tandis que plus de 100 000 étudiants syriens sont inscrits dans les écoles et les universités saoudiennes », a ajouté le ministre.

À ce jour, l’Arabie saoudite a versé 1 150 milliards de dollars pour soutenir des programmes d’aide à des millions de réfugiés syriens en Jordanie, en Turquie et au Liban menés par le Centre d’aide humanitaire et de secours du roi Salman (KSRelief) en coordination avec les gouvernements concernés.

Le Prince Faisal a déclaré aux délégués à la conférence que la reconstruction de la Syrie dépendait du lancement d’un véritable processus de règlement politique mené par l’ONU, car le rapatriement des réfugiés exigeait «de garantir les conditions nécessaires à leur retour selon les normes internationales reconnues par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés».

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info