« Nous attendons avec impatience 2030, l’Iran se tourne vers 1979 »

Diffuser l'info

Heure: Juin 10, 2018 
Manama: L’Ambassadeur saoudien aux États-Unis auprès du prince Khalid Bin Salman a déclaré que si l’Arabie Saoudite est un pays tourné vers l’avenir, avec sa Vision 2030, l’Iran reste figé dans le passé, en particulier en 1979.
« Ce choc des visions est le problème avec l’Iran. Nous avons Vision 2030. Ils ont la vision 1979. Nous voulons faire avancer la région. Ils veulent faire reculer la région », a déclaré le prince Khalid lors de la retraite politique annuelle du politicien républicain Mitt Romney, le sommet E2, en Utah.
« Pour atteindre les objectifs de Vision 2030, nous avons besoin d’une région stable. En Arabie saoudite, notre politique étrangère sert notre politique intérieure, qui est la vision 2030 », a déclaré le compte Twitter du sommet.
L’Arabie Saoudite a le potentiel de continuer à avancer dans le futur grâce aux aptitudes et au patriotisme de ses jeunes.
« Près de 99% des diplômés saoudiens qui ont étudié à l’étranger reviennent en Arabie saoudite. Les Saoudiens n’aiment pas leur pays parce qu’il se modernise. Mais, ils modernisent leur pays parce qu’ils l’aiment « , a-t-il dit.
Parlant de l’inclusivité de Vision 2030, l’ambassadeur a souligné la signification des progrès que le royaume réalise grâce à ses hommes et ses femmes, et a comparé le calendrier avec les États-Unis.
« La tête de notre bourse est une femme; elle a été nommée l’année dernière. Je suis content d’entendre que NYSE vient de nommer une femme pour la première fois le mois dernier, ce qui a pris 226 ans. Cela nous a pris 34 ans et nous n’avons que 86 ans « , a-t-il dit.
L’Arabie saoudite a été fondée en 1932 et la bourse a été créée en 1983.
En février de l’année dernière, Sarah Al Suhaimi est entrée dans l’histoire en devenant la première femme à présider l’Arabie Saoudite, Tadawul, la plus grande bourse du Moyen-Orient.
Aux États-Unis, Stacey Cunningham, le 25 mai, est devenue la 67e présidente de la Bourse de New York, la première en 226 ans d’existence.
Le Prince Khalid a déclaré qu’il était fier d’avoir formé et combattu aux côtés des Américains, ajoutant qu’il était maintenant fier de représenter l’Arabie Saoudite en tant qu’ambassadeur aux Etats-Unis et de soutenir les relations fortes entre les deux pays.
Prince Khalid a été nommé ambassadeur d’Arabie Saoudite aux États-Unis en avril 2017.
Un ancien pilote de F-15 avec près de 1000 heures de vol à son actif, le diplômé de la base aérienne de Columbus a effectué des missions aériennes contre Daech dans le cadre des efforts de la coalition internationale.

Cet article a été publié pour la première fois dans Gulf News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Gulf News Accueil

ru


Diffuser l'info