Pas de ségrégation sexuelle aux réunions du conseil municipal saoudien

Diffuser l'info

23/10/19

Plus de 130 000 Saoudiennes sur 1,48 million de citoyens éligibles se sont inscrites pour voter pour la première fois aux élections municipales et ont réuni 6 917 candidats, dont 979 femmes. (CVA)

Les femmes ne faisaient partie que de 10 conseils municipaux sur 285; le nombre total de femmes était de 37, tandis que le nombre d’hommes était bien plus élevé, avec 3 156

DJEDDAH: Le ministère des Affaires municipales et rurales de l’Arabie saoudite a décidé de mettre fin à la ségrégation sexuelle, affirmant que les bureaux du conseil devraient être organisés de manière à permettre aux deux sexes d’assister à des réunions, des séminaires et des ateliers conformes à la réglementation de la Charia, ont indiqué des sources.

Auparavant, les femmes étaient assises dans des pièces séparées et communiquaient avec les hommes par voie électronique.

Rasha Hefzi, une conseillère à Djeddah, a soutenu le mouvement. «Nous demandons cela depuis quatre ans, depuis que nous avons commencé à participer au conseil municipal», a-t-elle déclaré à Arab News. «L’interdiction était un obstacle qui empêchait beaucoup de canaux de communication pour nous, membres du conseil municipal, avec les autres membres masculins, la municipalité, d’autres entités et différents acteurs.»

Les femmes auraient désormais la capacité de se mobiliser et d’avoir une communication directe avec le public, les groupes de la société civile, leurs homologues masculins et d’autres entités gouvernementales, a-t-elle ajouté. «Après avoir supprimé cette barrière, nous avons la liberté d’articuler les nouveaux plans que nous voulons mettre en œuvre avec le conseil et le ministère.»

Les élections de décembre 2015 ont été la première fois dans le Royaume que les femmes ont été autorisées à voter ou à se présenter à des postes politiques.

Plus de 130 000 Saoudiennes sur 1,48 million de citoyens éligibles se sont inscrites pour voter pour la première fois aux élections municipales et ont réuni 6 917 candidats, dont 979 femmes.

Vingt et une femmes ont été élues, tandis que 17 ont été nommées dans tout le Royaume. Les femmes ne faisaient partie que de 10 conseils municipaux sur 285; le nombre total de femmes était de 37, alors que le nombre d’hommes était bien plus élevé, à 3 156.

Avant les élections, les femmes étaient confrontées à un certain nombre de défis, telles que trouver des sponsors pour leurs campagnes et la faible sensibilisation du public au vote pour les femmes, ou même faire confiance aux conseils municipaux. Des formations doivent également être organisées pour les femmes souhaitant se joindre aux conseils municipaux.

Lama Al-Sulaiman, qui a été élu au conseil municipal de Djeddah, a démissionné peu de temps après les élections de 2015. Les médias rapportaient à cette époque que sa ségrégation lors des réunions du conseil était une source de frustration, les femmes étant obligées de communiquer par le biais d’écrans de télévision.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info