Portrait: Ohoud Alhaqbani, éducatrice saoudienne

Diffuser l'info

06/09/19

Ohoud Alhaqbani avec son mari, Sultan et leurs filles jumelles. (Une photo de Ziyad Alarfaj)

En supervisant de jeunes professionnels sur le terrain, je suis submergée par l’abondance de talents et par le travail ardu que je vois
Ohoud Alhaqbani Je suis l’aînée de cinq frères et sœurs et le seul enfant de ma mère. Je suis aussi une femme et la mère de beaux jumeaux. Ma mère m’a élevé toute seule et sa principale valeur dans la vie est l’éducation et le travail.

Je lui attribue mon succès – une femme magnifique, la femme la plus forte et la plus pure de cœur que je connaisse. Elle est mon idole et la raison pour laquelle je suis où je suis aujourd’hui. Grâce à sa détermination, elle m’a appris que je pouvais poursuivre mes rêves et les réaliser. Par sa douceur, elle m’a appris ce qu’est l’amour pur et comment le projeter. J’ai simplement grandi en la regardant, espérant qu’un jour je pourrais être la moitié de la femme qu’elle est.

Depuis que je suis jeune, je savais quelle était ma passion et quel chemin de carrière je voulais poursuivre. Je savais que je voulais être dans l’éducation et j’ai étudié l’éducation spéciale à l’Université du roi Saud avant d’obtenir une maîtrise en enseignement auprès de personnes autistes par le biais du programme de l’Arabian Gulf University à Bahreïn pour le handicap intellectuel et l’autisme.

Pendant mes études, ma mère m’a le plus soutenu. Elle m’a encouragé à redonner à la société et à aider les enfants et les parents à améliorer leur vie. Par conséquent, à mon retour, j’ai travaillé avec des enfants autistes et formé leurs parents.

Actuellement, je suis à la tête de l’unité d’intervention précoce du centre Mohammed ben Salmane pour l’autisme à la cité médicale du Prince Sultan. En supervisant de jeunes professionnels sur le terrain, je suis submergé par l’abondance de talents et le travail ardu que je vois. Le travail acharné s’accompagne de la réussite et, à l’avenir, je me vois obtenir mon doctorat, contribuer à l’avancement de mon domaine et, un jour, posséder ma propre clinique.

Sultan, mon mari, m’a toujours soutenu lors de mon parcours. Alors que je me noie dans toutes sortes d’obligations dans ma vie, il a été à mes côtés, un véritable partenaire qui est intervenu chaque fois que j’en avais besoin. Je lui suis reconnaissante et je suis où je suis aujourd’hui grâce à son soutien.

Plus important encore, ce qui alimente ma passion aujourd’hui, ce sont mes deux jolies filles. Voulant donner le bon exemple dans leur vie personnelle et professionnelle, mes réalisations visent à les inspirer et à subvenir à leurs besoins, ainsi qu’à ceux de leurs futurs frères et sœurs.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info