Profil de : Samar Al-Mogren, journaliste, écrivain et romancier

Diffuser l'info

Heure: Juin 24, 2018

Elle était chroniqueuse pour le magazine Emirati Bint Al-Khaleej et a écrit des articles pour des agences de presse internationales.

Les femmes saoudiennes se sont dirigées vers les rues animées de la ville dimanche pour se rendre au travail, faire des courses et savourer une nouvelle ère dans laquelle elles sont autorisées à conduire et qui n’ont plus besoin de compter sur les hommes pour se déplacer

La journaliste, écrivaine et romancière saoudienne Samar Al-Mogren est devenue dimanche l’une des premières femmes à conduire dans le Royaume.

« Je n’ai jamais imaginé que je conduirais ici. Sur cette route. Conduire », a-t-elle déclaré sur le King Fahd Highway de Riyadh.

Lors de son premier voyage, elle a emmené son fils cadet, âgé de 4 ans, chez sa grand-mère.

Al-Mogren a reçu son baccalauréat en éducation pré-élémentaire en 2001 de l’Université King Saud à Riyad. En 2017, elle a reçu sa maîtrise en relations publiques et médias, sur le rôle des femmes saoudiennes écrivains dans l’introduction du changement social dans le Royaume, de l’Université nationale de Bahreïn.

Al-Mogren dirigeait la section communautaire du journal Al-Watan, devenant ainsi la première femme à diriger une section quotidienne qui n’est pas entièrement consacrée aux femmes dans un journal local.

 Elle était chroniqueuse pour le magazine Emirati Bint Al-Khaleej et a écrit des articles pour des agences de presse internationales.

Elle a également produit « Imra’a wa Akthar », un programme consacré à la discussion quotidienne des problèmes auxquels les femmes saoudiennes sont confrontées.

Al-Mogren a lancé une campagne médiatique pour empêcher les hommes de travailler dans les boutiques de lingerie pour femmes. Elle a publié des interviews et des reportages sur les luttes auxquelles sont confrontées les prisonnières saoudiennes et les femmes confrontées à la violence et à la discrimination.

Les femmes saoudiennes se sont dirigées vers les rues animées de la ville dimanche, se rendant au travail, faisant des courses et savourant une nouvelle ère dans laquelle elles sont autorisées à conduire et qui n’ont plus besoin de compter sur les hommes pour se déplacer.

Une interdiction de longue date sur la conduite des femmes a été levée le 24 juin, marquant le début d’un moment historique.

L’interdiction avait relégué les femmes à la banquette arrière, limitant quand ils pourraient rencontrer des amis, où ils pourraient passer leur temps et comment ils pourraient planifier leur journée.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info