Qaradawi et Qatar: le prédicateur de haine devenu le guide spirituel de Doha

Diffuser l'info

31/03/19

 

Ne laissez pas le religieux musulman vous duper: depuis des décennies, il attise la haine et la violence religieuses

En dépit de ses fatwas manifestant ses tendances extrémistes, il reste indifférent à son pays hôte

DJEDDAH: Youssef Al-Qaradawi est le prochain de notre série «Prédicateurs de la haine» (Prêcheurs de la haine). Il est l’un des fers de lance des Frères musulmans, organisation politico-religieuse sanctionnée et interdite par les États du Golfe et de nombreux pays occidentaux.

Les adeptes de la Fraternité sont accusés d’attiser la haine religieuse et de promouvoir un culte de la violence afin d’atteindre le pouvoir politique.

Dans un récent tweet, Al-Qaradawi affirme qu’il n’est pas un prédicateur de la haine et qu’il a passé 25 ans à promouvoir la pensée modérée.

«Je me suis opposé à l’extrémisme et aux extrémistes pendant environ un quart de siècle. J’ai vu sa menace sur le din et le dounia (la religion et le monde temporel), sur l’individu et la société, et j’ai renforcé ma plume, ma langue et ma pensée (pour soutenir) l’appel à la modération et rejeter l’exagération et la négligence, que ce soit sur le terrain du feqh et de la fatwa (jurisprudence islamique et prise de position légale dans l’islam) ou dans le domaine de la tabligh et de la da’wah (orientation et prédication) « , a t-il tweeté.

Mais ses antécédents révèlent exactement le contraire. Il a justifié les attentats suicides, en particulier en Palestine, s’est élevé à plusieurs reprises contre les Juifs en tant que communauté et a publié des fatwas (édits religieux) qui rabaissent les femmes.

Dans une fatwa publiée sur son site Web, il déclare que le martyre est une forme supérieure de djihad. Dans une interview accordée en 2005 à l’émission «Newsnight» de la BBC, il a loué les attentats-suicides à la bombe perpétrée dans la Palestine sous occupation israélienne comme un martyre au nom de Dieu. «J’ai soutenu des opérations de martyre et je ne suis pas le seul», a-t-il déclaré.

Il encourage les musulmans qui sont incapables de se battre pour soutenir financièrement les moudjahidines (ceux engagés dans le djihad) partout dans le monde.

Cela peut difficilement être décrit, selon ce qu’il dit dans son tweet, comme une position contre le terrorisme.

Al-Qaradawi a publié des fatwas autorisant des attaques contre tous les Juifs. Sur Al Jazeera Arabie en janvier 2009, il a déclaré: «Oh mon Dieu, prenez vos ennemis, les ennemis de l’islam… Oh mon Dieu, prenez les agresseurs juifs perfides… Oh mon Dieu, comptez leur nombre, tuez-les un par un et n’épargnez aucun. Il a le même dédain et une haine profondément ancrée envers les Européens.

En 2013, lors de son émission télévisée diffusée de Doha à des millions de personnes dans le monde, Al-Qaradawi a qualifié les pays musulmans de faible, et a appelé les citoyens à renverser leurs gouvernements et à lancer une guerre contre tous ceux qui s’opposent à la Confrérie, les qualifiant de «khawarij» (ennemis) de l’islam).

Une révolte contre le président égyptien de l’époque, Mohammed Morsi, issu de la Fraternité, a débuté le 30 juin 2013.

Al-Qaradawi est une suprématie islamique et un dédain total pour l’Europe et sa culture. On peut en juger par l’une de ses conférences à la télévision Qatarienne en 2007. «Je pense que l’islam conquerra l’Europe sans recourir à l’épée ni aux combats. L’Europe est misérable avec le matérialisme, avec la philosophie de la promiscuité et avec les considérations immorales qui gouvernent le monde – des considérations d’intérêt personnel et de complaisance à soi-même », a t-il déclaré. « Il est grand temps que l’Europe se réveille et trouve un moyen de s’en sortir, et elle ne trouvera pas de bouée de sauvetage ou de canot de sauvetage autre que l’Islam. »

Les observateurs du Moyen-Orient sont déconcertés par le soutien du Qatar et l’octroi de la citoyenneté à un idéologue incendiaire tel qu’Al-Qaradawi, d’autant plus que Doha prétend avoir combattu le terrorisme.

L’un des principaux motifs du Quatuor antiterroriste – comprenant l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et Bahreïn – de boycotter le Qatar est la promotion du terrorisme par Doha et son soutien actif aux terroristes.

Lorsque le regretté dirigeant d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, est devenu une menace pour la paix dans le monde et qu’il a déclenché le terrorisme dans différentes parties du monde, Riyad a pris la mesure logique de le priver de sa nationalité saoudienne.

Les observateurs politiques estiment que le Qatar aurait dû faire la même chose dans le cas d’Al-Qaradawi. Il s’agit d’un religieux rebelle accusé d’avoir ordonné l’assassinat de personnalités politiques dans son pays, l’Égypte, et qui a été condamné à mort par contumace.

Qatar aurait dû le livrer à l’Egypte, mais ce ne fut pas le cas. Au lieu de cela, il lui a accordé la citoyenneté.

Dans une interview exclusive avec Arab News en marge du Forum de Doha, en 2017, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani, a été interrogé sur les raisons pour lesquelles son pays continuait de soutenir Al-Qaradawi. Sa réponse était instructive. “Il s’agit d’un citoyen qatarien de nationalité qatarie et d’un homme âgé, et nous ne pouvons donc pas lui dire de quitter le Qatar”, a déclaré Al-Thani. “La constitution qatarie ne permet à aucun citoyen qatarien d’être soumis à un pouvoir judiciaire étranger, que ce soit dans un pays arabe ou non arabe.”

Salman Al-Ansari, fondateur du Comité des relations publiques saoudien-américaines, se réfère à la loi sur l’asile politique, promulguée par le Qatar.

Il a dit que cela accordait des terroristes et extrémistes certains privilèges sous prétexte d’asile, dont «le plus important est d’échapper à des poursuites judiciaires».

La loi confère aux terroristes le droit de résidence et la citoyenneté qatarie, ainsi que la possibilité de se déplacer librement d’un État à l’autre sous un faux nom ou sous une nationalité différente.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info