Saudi Aramco dans une discussion pour la participation dans l’entreprise num. 4 du monde de produits chimiques

Diffuser l'info

19 juillet 2018
05 :42
Vue générale des réservoirs d’Aramco et des conduites d’huile à la raffinerie de pétrole et au terminal pétrolier Ras Tanura de Saudi Aramco en Arabie Saoudite. (REUTERS / Ahmed Jadallah / Fichier)
Aramco a fait appel à l’accord SABIC aux banques le mois dernier.
• Le géant pétrolier étend son empreinte mondiale en signant des accords en aval et en augmentant la capacité de ses usines.
DUBAI (Reuters) – Saudi Aramco a annoncé, jeudi, qu’elle envisageait de prendre une participation dans SABIC, un fabricant pétrochimique saoudien, ce qui pourrait renforcer la valorisation du géant pétrolier de l’Etat en prévision d’une introduction en bourse.
Aramco a déclaré dans un communiqué qu’il était en « discussions très préliminaires » avec le fonds d’investissement public du Royaume pour acquérir la participation dans SABIC via une transaction privée. Il n’a pas l’intention d’acquérir des actions publiques, a-t-il dit.
Dans une déclaration séparée, le Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite a également déclaré que les discussions sur une vente étaient à un stade précoce. « Il est possible qu’aucun accord ne soit conclu concernant cette transaction potentielle », indique le communiqué.
Reuters a rapporté mercredi que Saudi Aramco avait invité les banques à intervenir pour un rôle consultatif sur l’acquisition potentielle d’une participation stratégique dans Saudi Basic Industries Corp, citant deux sources ayant une connaissance directe de la question.
Aramco veut développer ses activités en aval alors que le gouvernement se prépare à vendre jusqu’à 5% du plus gros producteur de pétrole au monde, peut-être d’ici l’année prochaine. Renforcer davantage son portefeuille de produits pétrochimiques pourrait aider à attirer des investisseurs pour l’introduction en bourse.
SABIC, quatrième plus grande société pétrochimique au monde, est détenue à 70% par le Public Investment Fund (PIF), le premier fonds souverain de l’Arabie Saoudite. Il a une capitalisation boursière de 385,2 milliards de riyals saoudiens (102,7 milliards de dollars).
L’introduction en bourse d’Aramco est la pièce maîtresse d’un plan ambitieux défendu par le prince héritier Mohammed bin Salman pour diversifier l’économie de l’Arabie saoudite au-delà du pétrole.
Aramco a fait l’appel à l’accord SABIC aux banques le mois dernier, ont indiqué les sources, refusant d’être identifié en raison des sensibilités commerciales.
Aramco prévoit de stimuler les investissements dans le raffinage et la pétrochimie pour sécuriser de nouveaux marchés pour son brut et considère la croissance des produits chimiques comme un élément central de sa stratégie en aval pour réduire le risque de ralentissement de la demande de pétrole.
Le géant pétrolier étend son empreinte mondiale en signant des accords en aval et en augmentant la capacité de ses usines.
La poussée d’Aramco dans les produits chimiques inclut également un projet de méga qu’il construit à la maison avec SABIC. Le projet de 20 milliards de dollars permettrait de construire un complexe qui convertira directement le pétrole brut en produits chimiques, sans passer par le stade du raffinage.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

am


Diffuser l'info