SoftBank prévoit de construire une centrale solaire de 1,2 milliard de dollars en Arabie Saoudite

Diffuser l'info

Heure: Novembre 06,2018

Le fondateur et PDG du groupe SoftBank Masayoshi Son.
SoftBank Group Corp envisage de développer une centrale solaire de 1,2 milliard de dollars en Arabie saoudite, selon des personnes au courant de la question.

L’usine, située au nord de Riyad, générerait 1,8 gigawatts d’électricité par an, ont précisé les habitants, demandant à ne pas être identifiés, ces plans étant privés. SoftBank a entamé des pourparlers préliminaires avec les banques et les développeurs pour évaluer l’intérêt de ces installations, ont-ils déclaré.

Les plans pour l’installation en sont à un stade précoce et SoftBank pourrait décider de modifier la taille de l’usine ou de ne pas y procéder, a ajouté la population. L’usine serait un projet pilote pour les projets plus larges de l’Arabie saoudite visant à construire davantage d’installations à énergie solaire, ont-ils déclaré.

Le Fonds d’investissement public du pays est l’investisseur le plus important dans le Fonds de vision de 100 milliards de dollars de SoftBank, Masayoshi Son ayant tissé des liens personnels avec le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman.

Le FIP « continue de collaborer avec le SoftBank Vision Fund et d’autres parties à un certain nombre de projets de grande envergure d’une valeur de plusieurs milliards de dollars liés à l’industrie solaire, qui seront annoncés ultérieurement, notamment la production d’énergie solaire », a déclaré le porte-parole du fonds dans un communiqué envoyé par courrier électronique.

« Parallèlement, le royaume poursuit la stratégie globale en matière d’énergies renouvelables, par laquelle l’Arabie saoudite entend devenir un fournisseur diversifié et fiable d’énergies renouvelables de premier plan ».

Un porte-parole de SoftBank n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

L’Arabie saoudite et SoftBank ont signé un protocole d’entente en mars afin de développer 200 gigawatts d’installations d’énergie solaire, plus grandes que les autres. Le mois dernier, SoftBank et le PIF ont annoncé leur intention de continuer à collaborer sur les projets d’énergie solaire après que le Wall Street Journal eut annoncé que leur développement de 200 milliards de dollars avait été suspendu.

L’Arabie saoudite cherche à réorganiser son secteur énergétique pour cesser de brûler du pétrole et du gaz plus rentables à exporter. Dans le cadre de cette stratégie, elle prévoit de construire au moins 16 réacteurs nucléaires au cours des 25 prochaines années. Elle développe également son premier parc éolien et une centrale solaire de 300 mégawatts.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arabian Business

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arabian Business Accueil

ru


Diffuser l'info