Un centre interreligieux saoudien alloue 1,7 million de dollars à des initiatives visant à lutter contre le discours de haine

Diffuser l'info

Heure: Novembre 03, 2019

Le secrétaire général de KAICIID, Faisal bin Abdulrahman bin Muaammar, prend la parole lors de la conférence de presse à Vienne. (SPA)

RIYAD: Le secrétaire général du Centre international du roi Abdullah bin Abdul Aziz pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID), Faisal bin Abdulrahman bin Muaammar, a annoncé l’attribution d’environ 1,5 million d’euros (1,7 million de dollars) aux initiatives de lutte contre le discours de haine à travers les programmes mondiaux du centre en 2020, en partenariat avec l’ONU et des organisations mondiales et à travers ses cinq plateformes en Europe, en Afrique, en Asie et dans le monde arabe.

Cela s’est déroulé lors de la conférence de presse conjointe accompagnant la réunion internationale, organisée par KAICIID sous le titre «Le rôle de la religion, des médias et des politiques dans la lutte contre le discours de haine» en présence des membres du conseil d’administration du centre et du secrétaire adjoint général de l’ONU et conseiller par intérim pour le dossier de la lutte contre la haine, Adama Dieng.

«Le centre vise à renforcer le rôle positif des chefs religieux et de leurs institutions dans la lutte contre le discours de haine et la contribution à la cohésion sociale aux niveaux local et régional. À cette fin, je peux annoncer que KAICIID investira près de 1,5 million d’euros en 2020 dans la mise en œuvre des recommandations et du plan d’action adoptés par cette conférence », a déclaré Bin Muaammar.

Les initiatives comprendront des campagnes sur les réseaux sociaux contre le discours de haine et la formation pour les groupes vulnérables tels que les femmes et les personnes cherchant un refuge pour contrer le phénomène, le soutien aux efforts existants et le lancement de nouvelles initiatives nationales pour lutter contre le discours de haine et un programme de formation sur mesure pour les experts des médias, journalistes et influenceurs des médias sociaux sur l’utilisation responsable de leurs canaux.

Le centre investira des sommes considérables dans la collecte et la présentation de données de sondage afin d’informer et d’organiser ses programmes, tout en améliorant sa contribution aux discussions au niveau des décideurs.

Cet article a été publié pour la première fois dans Arab News

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Arab News Accueil

ru


Diffuser l'info