Un chirurgien saoudien parcourt le monde pour se porter volontaire

Diffuser l'info

Heure: Octobre 31, 2018


Dr. Khalid Al-Otaibi avec ses patients dans un pays africain. Le chirurgien endoscopique saoudien estime que tendre la main aux patients est plus compatissant que de les faire se rendre dans les cliniques.

Par Mohammed Jarrah

Depuis 18 ans, le médecin saoudien Khalid Al-Otaibi est habitué à se rendre chez ses patients en Arabie saoudite et à l’étranger, refusant de se limiter à sa clinique. Il a préféré faire du bénévolat et tendre la main à ses patients.

Al-Otaibi, chirurgien endoscopique, urologue et néphrologue consultant, estime qu’un médecin volontaire pour contacter les patients fait preuve de plus de compassion que les autres qui les obligent à attendre un rendez-vous et à supporter le fardeau de se rendre à leurs cliniques.

Al-Otaibi, qui est considéré comme le premier chirurgien à avoir opéré une néphropathie rénale au Moyen-Orient en 1996, explique à Al-Arabiya English comment il consacrerait quelques jours de son congé annuel à la visite de patients.

« À mon retour du Canada en 1996, j’ai commencé à me rendre localement dans des hôpitaux pour rendre visite à des patients à Asir, Hail et Riyad », a-t-il déclaré.

« Pendant ces périodes, je prenais la permission de voyager en dehors du Royaume pour mener des opérations. J’ai visité le Soudan, la Sierra Leone et les Comores. Nous étions un groupe de médecins. Nous avons mis en place un camp de chirurgie qui comprend un certain nombre de spécialisations en coordination avec le pays hôte et nous avons travaillé 12 heures par jour, malgré la difficulté du lieu et du matériel sous-développé », a déclaré Al-Otaibi. « Il est vrai que le médecin bénéficierait toujours de ses patients dans sa clinique, mais le contact avec différents segments de la population profite non seulement au patient, mais même au médecin, qui acquiert des expériences et traite des maladies et des situations qu’il n’a peut-être pas traitées auparavant », ajouta-t-il.

Al-Otaibi se trouve actuellement dans la ville de Bisha, dans le sud de l’Arabie saoudite, dans le cadre d’un programme du ministère de la Santé qui offre le service de visite médicale dans des villes éloignées des grands centres médicaux et dépourvues de chirurgiens spécialisés. – Al-Arabiya Anglais

Cet article a été publié pour la première fois dans Saudi Gazette

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Saudi Gazette Accueil

ru


Diffuser l'info