Un dirigeant musulman appelle à la tolérance lors de l’ouverture d’un nouveau centre islamique en France

Diffuser l'info

27/09/19

Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Dr Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa, inaugure l’Institut français de la civilisation islamique à Lyon. (Photo / fournie)

Al-Issa a souligné que l’islam respectait les droits de l’homme et les libertés fondamentales dans le cadre de sa législation.
LYON: Le président de la Ligue islamique mondiale (LIM) a appelé à davantage d’efforts pour promouvoir la tolérance religieuse et culturelle lors de l’ouverture d’un nouveau centre islamique en France.

S’exprimant lors de la cérémonie d’inauguration de l’Institut français de la civilisation islamique à Lyon, le cheikh Mohammed bin Abdulkarim Al-Issa a souligné l’importance du dialogue et des échanges culturels pour faire tomber les barrières et lutter contre l’extrémisme.

Le secrétaire général de la LIM a déclaré que la mise en avant et le travail sur des valeurs communes étaient indispensables au renforcement des liens de fraternité humaine afin de réduire les écarts négatifs entre les peuples et les nations.

« Avec la transcendance civilisée de l’islam, il est nécessaire de respecter les constitutions et les réglementations des pays dans lesquels nous résidons », a déclaré Al-Issa.

Il a appelé à la tolérance, à la coexistence positive et à la construction de liens d’amitié entre les peuples et a mis en garde contre les dangers des groupes politiques qui utilisent la religion comme couverture pour atteindre des objectifs autoritaires, notamment par le biais de la désinformation pour recruter des jeunes.

« Ces groupes cherchent à utiliser l’islam, symbole de la miséricorde, de la morale, de la paix, des valeurs et des principes de la civilisation dans leur forme la plus haute, pour réaliser leurs ambitions politiques et leurs vues étroites, chargés d’extrémisme violent ou de terrorisme », a-t-il ajouté.

Al-Issa a souligné que l’Islam respectait les droits de l’homme et les libertés fondamentales dans le cadre de sa législation.

Le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, a également remercié Al-Issa pour ses commentaires et sa description de la France comme pays favorisant l’intégration, la stabilité et le respect mutuel.

Le ministre a déclaré que l’institut représentait un défi pour la compréhension et le respect et reflétait une vision précise de l’islam en tant que religion qui acceptait d’autres cultures et soutenait le dialogue et la tolérance.

Il a également exprimé sa fierté devant les lignes de communication solides entre les musulmans et le gouvernement français et a déclaré que la ville de Lyon était un symbole du dialogue dans le pays.

Plus tard, Al-Issa, Castaner et le maire de Lyon, Gérard Collomb, ont visité l’institut doté des dernières technologies. Composé de cinq étages et d’une grande salle de conférence, l’institut proposera des cours sur la civilisation islamique dans différentes langues, dont l’arabe et le français. Collomb a déclaré que l’institut aiderait à éduquer les non-musulmans sur le patrimoine culturel islamique.

La LIM s’est associée au gouvernement français pour aider à la création du nouvel institut à Lyon.

Auparavant, Al-Issa avait rencontré le président de l’Institut de la civilisation islamique, Kamel Kabtan, et avait discuté des moyens de promouvoir une culture de la tolérance et du dialogue et de lutter contre la haine et la violence.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info