Un groupe de défense des droits de l’homme affirme que les Houthis continuent de commettre des atrocités au Yémen

Diffuser l'info

24/09/19

Dans ce jeudi 16 avril 2015, à Sanaa, une photo du drapeau yéménite à l’ombre des rebelles chiites, connus sous le nom de «houthis», assiste à une manifestation contre un embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité de l’ONU aux dirigeants houthis , Yémen. (AP)

Al-Gharati a déclaré que le silence de la communauté internationale face aux violations commises par les Houthis et le refus de respecter les résolutions internationales l’incitaient à continuer de commettre des crimes.

GENÈVE: La Coalition yéménite pour la surveillance des violations des droits de l’homme a organisé un symposium à l’ONU où il a affirmé que les violations des droits de l’homme au Yémen s’aggraveraient si les terroristes houthis continuent à commettre des atrocités.

Le colloque s’est tenu dans le cadre de la 42e session du Conseil des droits de l’homme, qui a mis l’accent sur les violations au Yémen.

Murad Al-Gharati, responsable de la Fondation Tamkin pour le développement, a déclaré que les violations des droits humains au Yémen ne cesseraient pas tant que la milice terroriste Houthis soutenue par l’Iran contrôlerait la capitale yéménite, Sanaa, et d’autres gouvernorats yéménites, tout en ayant accès aux armes de l’Etat yéménite.

«La milice Houthis n’a reconnu ni enquêté sur aucune des violations commises contre des civils, ce qui confirme son ciblage délibéré des civils. Il n’a pas non plus remis de cartes des mines, ce qui les rend plus difficiles à nettoyer et compromet les efforts visant à prévenir la chute de nouvelles victimes ou ne traite pas les personnes déjà victimes de mines », a-t-il déclaré.

Al-Gharati a déclaré que le silence de la communauté internationale face aux violations commises par les Houthis et le refus de respecter les résolutions internationales l’incitaient à continuer de commettre des crimes, assiégeant des villes et interceptant du matériel de secours destiné à les utiliser dans sa guerre contre des Yéménites innocents, ce qui signifiait «les tuer. deux fois, en volant des secours dédiés aux affamés et aux nécessiteux, et en utilisant les revenus générés par sa vente pour acheter des balles.  »

Il a ajouté que les violations continuelles des Houthis contre les femmes entraîneraient des divisions dans la société.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info