Un homme et son chien – liés à travers l’histoire arabe

Diffuser l'info

27/05/19

Une capture vidéo des gravures découvertes dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite. (Fournie)

  • Cette image est la plus ancienne preuve de l’utilisation de laisses pour contrôler les chiens, les plus anciennes données précédemment trouvées en Égypte datant d’il y a 5 500 ans.

DJEDDAH: Des gravures récemment découvertes dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite, représentant un homme avec une meute de chiens de chasse, figureraient parmi les plus vieux registres d’hommes domestiquant des animaux au monde.

Estimées à plus de 9 000 ans, les gravures trouvées à Shuwaymis et à Djubbah montrent un homme tirant son arc et sa flèche entourés de treize chiens chacun avec un pelage unique et deux en laisse.

Maria Guagnin, archéologue à l’Institut Max Planck pour la science de l’histoire humaine à Iéna, en Allemagne, qui supervise le site en partenariat avec la Commission saoudienne du tourisme et du patrimoine national a déclaré que cette région abritait plus de 1 400 tableaux sculptés dans la roche, mais ceux-ci sont maintenant considérés comme de véritables joyaux pour le sujet qu’ils véhiculent.

Bien que Guagnin et son équipe ne puissent dater le panneau avec précision, l’état du rocher et la séquence de la gravure suggèrent qu’ils datent d’au moins neuf millénaires. Cependant, il existe toujours un conflit entre l’arrivée des chiens domestiqués dans la péninsule arabique et la question de savoir si ces animaux sont descendants du monde arabe ou des chiens apprivoisés par d’autres peuples à l’étranger, il y a entre 15 000 et 30 000 ans.

Il ne fait aucun doute que cette image constitue la preuve la plus ancienne de l’utilisation de la laisse pour contrôler les chiens, les données les plus anciennes ayant été découvertes en Égypte datant d’il y a 5 500 ans.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info