Un programme saoudien pour une culture de dialogue et de tolérance

Diffuser l'info

01/10/20

  • Le Programme du dialogue 2020 promeut le dialogue, la citoyenneté commune et la coexistence dans le monde arabe en participant à toute une série de projets
  • L’islam a fourni la première Constitution qui renforce l’idée de citoyenneté commune et de liberté des religions

RIYAD: Le Centre international du Roi Abdallah ben Abdelaziz pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID) et le Programme international pour le développement de la communication (PIDC) ont conjointement lancé mercredi le Programme de dialogue 2020 entre les dirigeants et les organisations religieuses du monde arabe.

Pour le secrétaire général du KAICIID, Fayçal ben Abdelrahman ben Muaammar, le Centre a pour mission de renforcer la culture du dialogue et de la coexistence et de mettre en évidence la valeur de la diversité humaine. Selon lui, le Centre établit également les bases nécessaires à la compréhension et à la collaboration entre toutes les religions et toutes les cultures, et marque l’importance de créer une culture diversifiée.

Fayçal ben Muaammar explique que le Centre fournit des solutions durables aux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et que «le dialogue sérieux peut renforcer le rôle des institutions interreligieuses, en aidant à promouvoir une culture de dialogue, de coexistence et de tolérance dans la société. L’objectif du Centre est de s’adresser à l’ensemble de l’humanité et pas seulement à une société spécifique». D’après lui, les événements terroristes qui ont déchiré la région sont le résultat du fanatisme et de la haine. Il affirme que les gens d’origines diverses et multiples peuvent coexister pacifiquement dans la société.

«L’islam a apporté la première Constitution qui renforce l’idée de citoyenneté commune et de liberté des religions. En effet, la charte de Médine est une Constitution complète, qui guide les personnes de différentes religions sur la manière de vivre ensemble pacifiquement et de pratiquer librement leur religion. Et surtout, ce texte renforce les valeurs de la coexistence, de la justice, de la sécurité et de la paix entre les uns et les autres», affirme-t-il.

Fayçal ben Muaammar fait appel à ceux qui sont capables de combattre le discours de l’extrémisme, en soulignant que le dialogue peut renforcer «les principes et les valeurs humaines comme la compassion, le respect, la tolérance, la paix et la solidarité sociale».

Par ailleurs, il exhorte les institutions et les dirigeants religieux, ainsi que les décideurs politiques, à promouvoir ces valeurs et à renforcer la citoyenneté globale.

«Ces dirigeants et ces institutions sont capables de combattre et d’affronter les menaces que font peser les groupes extrémistes sur la coexistence pacifique et la tolérance», explique-t-il. «Les institutions religieuses devraient renforcer la culture de la citoyenneté commune, chacune dans sa société.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info