Une généticienne exceptionnelle nommée première boursière Rhodes en Arabie Saoudite

Diffuser l'info

26/11/18

Majd Abdulghani
DJEDDAH – Pour la première fois, une étudiante saoudienne a été sélectionnée dans le cadre de la classe mondiale des boursiers Rhodes. Majd Abdulghani, 23 ans, rejoindra une cohorte totale de 100 boursiers Rhodes qui se rendront à Oxford en octobre prochain.
 
Les bourses Rhodes sont des bourses de troisième cycle dans tous les domaines d’études destinées à former des personnes exceptionnelles du monde entier, impatientes de la situation actuelle et ayant le courage d’agir. Elles fournissent un financement complet pour deux à trois ans (selon la voie académique choisie) d’études à l’Université d’Oxford.
 
Muhammad Alagil, cofondateur de Jarir Bookstores, a généreusement financé la bourse annuelle Rhodes pour l’Arabie saoudite.
 
Les bourses Rhodes aspirent à créer des « leaders pour l’avenir du monde » et sont des récompenses axées sur les réalisations ouvertes aux étudiants ayant atteint un niveau élevé de connaissances intellectuelles et académiques et faisant preuve d’un caractère exceptionnel, d’un leadership exceptionnel, d’activités exceptionnelles et d’un engagement à servir pour le bien public. Le processus de sélection saoudien rigoureux comprenait trois séries d’examens avant les entretiens finaux en personne de huit candidats présélectionnés avec un comité de sélection international.
 
Majd Abdulghani est un généticien travaillant actuellement au laboratoire Cheung de l’Université du Michigan. Son podcast, « Le journal de Majd : deux ans dans la vie d’une fille saoudienne », a été diffusé sur NPR et a reçu deux prix prestigieux à la radio. Le podcast reflète les missions de Majd consistant à éliminer les stéréotypes associés aux femmes musulmanes et saoudiennes et aux filles inspirantes du monde entier à la science.
 
Majd a une ceinture bleue en karaté et a remporté une compétition de saut d’obstacles. Au cours de sa maîtrise à l’Iowa State University au Tuteja Lab, elle a proposé son propre projet de recherche et a découvert des gènes susceptibles de jouer un rôle dans les troubles de la grossesse. Majd pense que son identité de femme musulmane et saoudienne est essentielle pour repousser les frontières scientifiques et stéréotypées.
 
Elizabeth Kiss, PDG de Rhodes Trust, a déclaré : « Notre objectif est d’identifier et de soutenir les jeunes leaders innovants, énergiques et éthiques du monde entier, et nous sommes ravis que nous puissions cette année étendre la bourse Rhodes à l’Arabie saoudite. La diversité culturelle est l’une de nos valeurs fondamentales et l’une de nos valeurs qui profite chaque jour de notre cohorte d’érudits, puisqu’ils apprennent les uns des autres de manière profonde ».
Kiss a déclaré qu’ils avaient augmenté le nombre d’érudits du monde entier au cours des dernières années et qu’ils avaient tous contribué de manière significative à la Maison Rhodes. « Nous sommes convaincus que les universitaires saoudiens feront de même, partageant leurs compétences, leurs expériences et leur énergie avec leurs pairs à Oxford. Nous sommes impatients d’accueillir Mme Majd Abdulghani à Rhodes Housw », a-t-elle conclu.
 
Les bourses Rhodes, qui ont débuté en 1902, comprennent tous les frais d’université et de collège pour deux ans, une allocation annuelle, les frais de voyage à l’Université d’Oxford avant le début du programme et un billet aller-retour après les études.
 
Les candidatures pour la prochaine série de candidatures pour la bourse Rhodes, en partenariat avec Muhammad Alagil, pour l’Arabie saoudite ouvriront en juin 2019. Pour plus d’informations, visitez le site : www.rhodeshouse.ox.ac.uk/apply

Cet article a été publié pour la première fois dans Saudi Gazette

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Saudi Gazette


Diffuser l'info