Une Saoudienne pionnière dans l’ingénierie, une industrie dominée par les hommes

Diffuser l'info

12/08/20

Rawan Abukhaled, 23 ans, a ouvert la voie à de jeunes ingénieures saoudiennes pleines d’espoir et les a encouragées à ne pas avoir peur d’être la seule femme dans une salle. (Photo fournie).
  • Rawan Abukhaled souhaite fournir des solutions numériques qui contribuent à réduire les coûts et à augmenter la productivité
  • La jeune femme de 23 ans a ouvert la voie à de jeunes ingénieures saoudiennes pleines d’espoir

DJEDDAH : Une jeune Saoudienne donne le ton en devenant la seule femme travaillant dans une usine en tant que consultante en transformation numérique pour GE Digital dans le Royaume.

Rawan Abukhaled, 23 ans, a ouvert la voie à de jeunes ingénieures saoudiennes pleines d’espoir et les a encouragées à ne pas avoir peur d’être la seule femme dans une salle.

« Je suis probablement la première femme à rejoindre le secteur de l’industrie dans le Royaume, dit-elle. Je veux être la meilleure représentation d’une ingénieure saoudienne dans ce domaine pour que tout le monde autour de moi se dise : “ Nous devons employer plus de femmes”. Je tente constamment de faire passer cette idée », a-t-elle ajouté.

Elle est consciente que ce secteur d’industrie est dominé par les hommes, non seulement en Arabie saoudite mais dans le monde entier. « Lorsque j’ai décroché mon premier job en tant que développeuse de logiciel aux États-Unis, j’étais l’une des rares femmes à ce poste dans le bureau, et encore maintenant, il n’y a parfois aucune autre femme dans la salle. »

Faire évoluer les choses est une passion pour Abukhaled, et son métier en dépend. Elle désire fournir aux entreprises des solutions numériques qui contribuent à réduire les coûts et à augmenter la productivité.

« Aujourd’hui, j’apprends sur le terrain plutôt que dans un bureau. Au-delà des compétences techniques, nous devons acquérir des compétences plus générales. Il s’agit d’un travail où nous communiquons beaucoup avec les clients. Je fais donc face à des situations qui me poussent à grandir, notamment dans mes interactions avec les clients. Je suis la seule personne de la région sur le terrain, l’équipe (GE Digital) aux États-Unis compte sur moi pour aller sur les sites des clients, et cela m’aide à développer mes compétences techniques et générales. »

Rawan Abukhaled est consciente que ce secteur d’industrie est dominé par les hommes, non seulement en Arabie saoudite mais dans le monde entier. Elle a ouvert la voie à de jeunes ingénieures saoudiennes pleines d’espoir et les a encouragées à ne pas avoir peur d’être les seules femmes dans une salle.

Diplômée en génie des systèmes industriels, elle a compris tout ce qu’elle pouvait faire pour les femmes lorsqu’elle a étudié à Virginia Tech, aux États-Unis. Elle a participé à une campagne pour devenir vice-présidente du club des étudiants saoudiens et a réussi à être la première femme élue à ce poste en quatre-vingts ans.

Abukhaled affirme qu’elle est sidérée par le nombre de femmes qui l’approchent pour lui demander de leur parler de son expérience et lui expliquer l’influence qu’elle a sur les étudiantes autour d’elle. « J’étais seulement vice-présidente d’un club étudiant. Malgré tout, cela les a inspirées. »

Lorsqu’elle était plus jeune, Abukhaled voulait poursuivre des études en médecine. « En grandissant, j’ai réalisé que je n’étais pas si brillante en biologie et que j’étais plus intéressée par la physique et les maths, alors j’ai su que l’ingénierie me convenait mieux. »

Son poste actuel chez GE Digital lui permet de travailler dans les deux domaines qu’elle préfère : la technologie et le relationnel. « J’ai ce côté geek qui aime les maths et la résolution de problème, mais j’ai également un côté qui adore établir des contacts et interagir avec les gens. »

Son père l’a soutenue dès le début. Il était ingénieur industriel, ce qui s’est avéré un grand atout car tous deux partageaient des intérêts communs. « Nous nous ressemblons beaucoup. Il est devenu un leader influent dans une multinationale, et je veux suivre ses traces. Il m’a soutenue tout au long du chemin, depuis que je suis toute petite. »

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)


Diffuser l'info