Une saoudienne tente d’établir le record du monde Guinness en plongée sous-marine Dr Mariam Fardous a pour objectif de devenir la première femme à plonger au pôle Sud et au pôle Nord

Diffuser l'info

Heure: Septembre 12, 2018
Le médecin et épidémiologiste saoudien, le Dr Mariam Fardous, tentera de plonger au pôle Sud l’année prochaine, tentant de devenir la première femme à plonger dans les deux pôles.
Le médecin et épidémiologiste saoudien, le Dr Mariam Fardous, tentera de plonger au pôle Sud l’année prochaine, tentant de devenir la première femme à plonger dans les deux pôles.
 
Fardous a marqué l’histoire en 2016 lorsqu’elle est devenue la première femme saoudienne et la troisième femme à plonger au pôle Nord.
 
Elle s’entraîne actuellement pour sa plongée, qui aura lieu en mars prochain dans l’océan Antarctique, dans des pays comme la Russie, où elle apprend des techniques spécialisées.
 
 
Fardous a déclaré que son père l’avait inspirée à plonger à travers les histoires qu’il lui lisait quand elle était enfant. Elle a commencé à plonger il y a 10 ans lorsqu’elle a obtenu sa certification de scaphandrier à Jeddah.
 
En 2016, son expédition de 40 jours au pôle Nord la vit conduire à des températures de -6 degrés Celsius.
 
Elle a déclaré aux médias locaux qu’elle souhaitait devenir l’un des rares (moins de 1% de la population mondiale) capable d’explorer l’océan Antarctique.
 
Fardous est également un actif humanitaire et ambassadeur auprès de l’organisation à but non lucratif African Impacts, qui organise des voyages et des stages de volontariat en Afrique.
 
a renversé la seule interdiction du monde pour les automobilistes en juin dans le cadre d’une campagne de libéralisation très médiatisée menée par le prince héritier Mohammed bin Salman.
 
L’Arabie saoudite est l’un des pays les plus conservateurs au monde pour les femmes, mais la libéralisation menée par le prince héritier Mohammed bin Salman a permis au Royaume de relâcher les restrictions imposées aux femmes, notamment la levée de la seule interdiction des automobilistes au monde.
 
Le pays a vu plusieurs femmes battre des records du monde. En 2013, Raha Moharrak devint la première femme saoudienne et la plus jeune arabe à gravir le mont Everest à l’âge de 25 ans. En mars dernier, Rasha al-Khamis, 28 ans, devint la première boxeuse certifiée du royaume.

Cet article a été publié pour la première fois dans Al Arabiya English

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien Al Arabiya English Accueil

ru

 


Diffuser l'info