La main-d’œuvre féminine renforcée dans la Grande Mosquée

20/12/20

Une photo prise le 29 juillet 2020 montre des pèlerins circulant autour de la Kaaba, le sanctuaire le plus sacré de l’Islam, au centre de la Grande Mosquée de la ville sainte de La Mecque. (AFP)

Les plans des dirigeants saoudiens pour autonomiser les femmes et assurer les meilleurs services possibles aux pèlerines et aux visiteurs de la Grande Mosquée conformément à la Vision 2030 de l’Arabie saoudite
LA MECQUE: La présidence générale des affaires des deux saintes mosquées a nommé environ 1 500 femmes dans ses différents départements pour servir les femmes visiteuses de la grande mosquée de La Mecque.

Au total, 600 femmes ont été recrutées à l’Agence des affaires techniques et des services. Le reste du personnel féminin sera déployé dans d’autres départements de la présidence tels que les véhicules électriques, l’unité d’arrosage de Zamzam, l’orientation et les affaires intellectuelles, les affaires administratives, les relations publiques, les médias et la communication et la direction générale de l’audit interne.

La Dre Al-Anoud bint Khaled Al-Aboud, vice-présidente pour les affaires de développement des femmes, a déclaré que cette étape faisait partie des initiatives de transformation de la présidence 2024. Elle vise à élever le niveau des services fournis dans les deux saintes mosquées, a-t-elle déclaré.

Al-Aboud a aussi déclaré que cela faisait également partie des plans des dirigeants saoudiens visant à autonomiser les femmes et à assurer les meilleurs services possibles aux pèlerines et aux visiteurs de la Grande Mosquée, conformément à la Vision 2030 de l’Arabie saoudite.

La présidence prend continuellement des mesures pour servir les pèlerins et les visiteurs de la meilleure façon possible.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Un programme saoudien pour une culture de dialogue et de tolérance

01/10/20

  • Le Programme du dialogue 2020 promeut le dialogue, la citoyenneté commune et la coexistence dans le monde arabe en participant à toute une série de projets
  • L’islam a fourni la première Constitution qui renforce l’idée de citoyenneté commune et de liberté des religions

RIYAD: Le Centre international du Roi Abdallah ben Abdelaziz pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID) et le Programme international pour le développement de la communication (PIDC) ont conjointement lancé mercredi le Programme de dialogue 2020 entre les dirigeants et les organisations religieuses du monde arabe.

Pour le secrétaire général du KAICIID, Fayçal ben Abdelrahman ben Muaammar, le Centre a pour mission de renforcer la culture du dialogue et de la coexistence et de mettre en évidence la valeur de la diversité humaine. Selon lui, le Centre établit également les bases nécessaires à la compréhension et à la collaboration entre toutes les religions et toutes les cultures, et marque l’importance de créer une culture diversifiée.

Fayçal ben Muaammar explique que le Centre fournit des solutions durables aux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et que «le dialogue sérieux peut renforcer le rôle des institutions interreligieuses, en aidant à promouvoir une culture de dialogue, de coexistence et de tolérance dans la société. L’objectif du Centre est de s’adresser à l’ensemble de l’humanité et pas seulement à une société spécifique». D’après lui, les événements terroristes qui ont déchiré la région sont le résultat du fanatisme et de la haine. Il affirme que les gens d’origines diverses et multiples peuvent coexister pacifiquement dans la société.

«L’islam a apporté la première Constitution qui renforce l’idée de citoyenneté commune et de liberté des religions. En effet, la charte de Médine est une Constitution complète, qui guide les personnes de différentes religions sur la manière de vivre ensemble pacifiquement et de pratiquer librement leur religion. Et surtout, ce texte renforce les valeurs de la coexistence, de la justice, de la sécurité et de la paix entre les uns et les autres», affirme-t-il.

Fayçal ben Muaammar fait appel à ceux qui sont capables de combattre le discours de l’extrémisme, en soulignant que le dialogue peut renforcer «les principes et les valeurs humaines comme la compassion, le respect, la tolérance, la paix et la solidarité sociale».

Par ailleurs, il exhorte les institutions et les dirigeants religieux, ainsi que les décideurs politiques, à promouvoir ces valeurs et à renforcer la citoyenneté globale.

«Ces dirigeants et ces institutions sont capables de combattre et d’affronter les menaces que font peser les groupes extrémistes sur la coexistence pacifique et la tolérance», explique-t-il. «Les institutions religieuses devraient renforcer la culture de la citoyenneté commune, chacune dans sa société.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

L’Arabie saoudite dévoile sa nouvelle et ambitieuse académie sportive

30/07/20

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a félicité le Royaume pour le lancement de son nouveau projet sportif. (Photo, Mahd Sports Academy)

La Mahd Sports Academy, une académie sportive visant à développer une « génération dorée » de sportifs saoudiens
De nombreuses personnalités du monde du football se sont félicitées de cette initiative
RIYAD : L’Arabie saoudite a enfin dévoilé le projet très attendu de la Mahd Sports Academy, une académie sportive, visant à former une nouvelle génération de champions sportifs saoudiens. La nouvelle structure mise en place par le Royaume sera accessible à tous les enfants saoudiens de 6 ans à 12 ans, pour les sports individuels et collectifs, et s’adressera aux deux sexes.
Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a félicité le Royaume pour le lancement de son nouveau projet sportif et de nombreux entraineurs et personnalités du ballon rond se sont également réjouies de cette nouvelle initiative, de Jose Mourinho à Fabio Capello, en passant par Roberto Mancini et Edwin Van der Sar.
On s’attend à ce que la Mahd Academy devienne au cours de la prochaine décennie l’une des plus grandes académies sportives au monde, visant à former une nouvelle « génération dorée » de sportifs, qui permettra au Royaume de jouer les premiers rôles lors de grands événements régionaux, continentaux et mondiaux. Cette nouvelle académie permettra de répondre à une série d’échecs sportifs des Saoudiens, en particulier dans le football : l’Arabie saoudite avait été défaite 5-0 par la Russie à la Coupe du Monde 2018 et n’a pas remporté la Coupe d’Asie en 2019.
Malgré ces revers, l’Arabie saoudite a pris une place importante dans le monde du sport ces dernières années en organisant nombre d’événements sportifs de haut niveau, comme les Super Coupes d’Espagne et d’Italie, le Dakar, la Formule E et le championnat du monde de boxe poids lourds. L’Académie de sport récemment créée est la conséquence logique de ces événements, et a pour objectif de développer des talents locaux à même de rivaliser à l’échelle mondiale.

L’académie recherchera des joueurs en deux étapes : à l’école primaire, plus de 10 000 professeurs d’éducation physique aux côtés des scouts formeront des jeunes joueurs et chercheront à découvrir de nouveaux talents. La deuxième étape prévoit que les enfants sélectionnés rejoindront des centres de découvertes de talents. Le pays en comptera 44 d’ici la fin de l’année 2025.
Son Altesse le prince Abdulaziz bin Turki Al-Faisal, ministre des Sports, s’est exprimé au sujet de la nouvelle académie : « Ce projet est un rêve pour l’Arabie saoudite, la nation se concentrant désormais sur la création de talents saoudiens qui pourront rivaliser à l’échelle mondiale, et rendront leur pays fier »
Abdulla bin Faisal Hammad, le directeur exécutif de la Mahd Sports Academy, a pour sa part expliqué : « Nous avons plus d’1,7 million d’élèves à l’école élémentaire qui font du sport une heure par semaine, mais leurs talents ne sont pas reconnus avant d’atteindre l’âge de 14 ans. À cet âge, il est plus difficile de façonner un champion. Si nous pouvons nous connecter avec eux plus tôt et leur fournir une meilleure formation, nous serons en mesure de créer de meilleurs joueurs efficacement »

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Beautyworld Arabie Saoudite s’installe à Riyad en 2021

28/07/20

L’année dernière, Beautyworld Arabie saoudite a attiré plus de 5000 acheteurs et professionnels de la beauté saoudiens, tandis que 193 exposants de 22 pays ont présenté leurs dernières marchandises.

Beautyworld Arabie Saoudite a de nouvelles dates et un nouveau lieu, avec la seule exposition du Royaume dédiée aux produits de beauté, aux cheveux, aux parfums et au bien-être, qui se tiendra du 6 au 8 avril 2021 au Riyadh Front, ont annoncé les organisateurs du salon.

La troisième édition de l’événement annuel de trois jours devait initialement se dérouler à la fin du mois de septembre à Djeddah, mais se passera désormais au printemps à partir de 2021. Le nouvel emplacement à Riyad améliorera l’accès aux principaux acheteurs et professionnels de la beauté dans la capitale et le centre commercial du Royaume.

Cette décision a été prise alors que l’Arabie saoudite continue de mettre en œuvre des mesures de santé et de sécurité appropriées à l’intérieur de ses frontières pour contenir la propagation de la pandémie mondiale de COVID-19, les nouvelles dates étant largement approuvées par les principaux acteurs du secteur.

Beautyworld Arabie saoudite est organisé par ACE Group, basé en Arabie saoudite, sous licence de Messe Frankfurt Middle East, basé à Dubaï, qui organise Beautyworld Middle East à Dubaï.

Elaine O’Connell, directrice du salon Beautyworld Arabie Saoudite, a déclaré: «Nous sommes impatients de revenir au printemps de l’année prochaine, et comme il est d’usage, Beautyworld Arabie Saoudite accueillera un large éventail de fonctionnalités à valeur ajoutée, notamment des ateliers éducatifs et des conférences pour tenir les professionnels de l’industrie informés et engagés.

«L’année dernière, le salon a attiré plus de 5 000 acheteurs et professionnels de la beauté saoudiens, neuf pour cent de plus que l’édition de lancement en 2018, tandis que 193 exposants de 22 pays ont présenté leurs dernières marchandises, 15% de plus que l’année précédente. Nous pouvons nous attendre à un succès similaire lors de la 3e édition à Riyad l’année prochaine.

Zahoor Siddique, vice-présidente d’ACE Group, a ajouté: «Le déplacement de Beautyworld Arabie Saoudite à Riyad est de bon augure pour les entreprises saoudiennes et internationales. Riyad est un plus grand marché avec la plus grande population du Royaume.

«De plus, le nombre d’usines de parfums et de salons à Riyad est comparativement plus élevé. Tant du point de vue du B2B que du consommateur final, le potentiel commercial devrait être élevé. De plus, la demande d’un salon de beauté de la part des acteurs de l’industrie a été l’un des facteurs décisifs.

L’Arabie saoudite est le plus grand marché de la beauté et des soins personnels (BPC) au Moyen-Orient et en Afrique (MEA) qui, selon les analystes Euromonitor International (EMI), était estimé à 5,2 milliards de dollars en 2019.

L’EMI prévoit que la valeur au détail du marché saoudien du BPC atteindra 5,8 milliards de dollars d’ici 2022 à un taux de croissance annuel composé de 3,2%, représentant près de 20% de l’ensemble du marché MEA.

Beautyworld Arabie saoudite est le 5e événement Beautyworld au monde, après les expositions annuelles à Dubaï (Beautyworld Moyen-Orient) et au Japon (Beautyworld Japon, Japon Ouest et Japon Fukuoka).

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)