Haneen, chanteuse saoudienne, donne une voix à la diversité musicale mondiale

11/09/20

Haneen Saleh, 24 ans, maîtrise le chant en quatre langues: arabe, anglais, coréen et ourdou. (Photo fournie)
  • Disney et les vieilles chansons de dessins animés arabes ont inspiré Saleh
  • Elle a interprété plusieurs reprises de chansons populaires dans différentes langues

JEDDAH: Une jeune chanteuse saoudienne est fascinée par le multiculturalisme musical, tout en étant curieuse d’apprendre les genres musicaux authentiques et modernes provenant de différents pays du monde.

Haneen Saleh, 24 ans, maîtrise le chant en quatre langues – arabe, anglais, coréen et ourdou – et espère en ajouter d’autres langues à sa liste.

Elle a interprété plusieurs reprises de chansons populaires dans chacune de ces langues; sa reprise la plus populaire jusqu’à présent a été « Breathin » d’Ariana Grande.

Son dernier essai était une reprise de deux chansons; la première « Tasna’o Almustaheel (Faire l’impossible)» de Hamza Namira et Humood Alkhudher, et la seconde « Scars to Your Beautiful » d’Alessia Cara. Elle l’a chantée avec Moath Bajamal, celebre par sa détermination et son dynamisme malgre son handicap. Chanter avec Moath constitue pour Haneen un moyen d’exprimer son soutien aux individus ayant des besoins spéciaux.

Haneen a déclaré qu’elle souhaitait, à travers sa voix transmettre, transmettre des messages positifs et complaisants. « Chaque chanson que je chante transmet un message et j’apprécie spécialement une bonne chanson qui laisse un impact positif », a-t-elle déclaré à Arab News.

Elle a ajouté qu’elle désire d’ «interpréter des chansons qui encouragent les gens et leur transmettent une énergie positive, les aidant à s’accepter eux-mêmes et accepter leur réalité, à les consoler dans leurs échecs et répandre la positivité, la tolérance et l’amour.»

Disney et les vieilles chansons de dessins animés arabes l’inspirent, ainsi que des chanteurs tels que Humood Alkhudher et Maher Zain.

La personnalité extravertie de Saleh l’a aidée à étudier d’autres cultures, d’autres langues et d’autres musiques. « J’aime me mêler aux gens et les côtoyer et  j’ai un vif intérêt pour les langues et la façon dont les gens s’expriment. »

« Je connais des gens d’horizons différents, ce qui m’a aidé à découvrir les cultures musicales d’autres pays », a-t-elle déclaré.

Saleh aime la musique africaine et se prépare à faire découvrir ce genre à un public plus large. « Je prépare une reprise pour une chanson éthiopienne, et j’ai également l’intention de chanter plus de chansons indiennes.» « J’aime beaucoup la musique africaine. J’aime le style, la musique, les airs; c’est tellement spécial, authentique et unique, tout comme le genre indien », dit-elle.

Elle a révélé avoir longtemps ignoré qu’elle avait du talent lorsqu’elle était plus jeune. « J’avais l’habitude de chanter à l’école et mes amis l’appréciaient, mais je ne m’attendais pas à ce que cela devienne une passion et une profession pour moi à l’avenir.

Saleh a découvert son talent après avoir rejoint l’université. « C’est là que j’ai commencé à chanter des chansons afro-américaines, et les étudiants ont commencé à me dire que ma voix avait du potentiel parce que j’étais douée pour imiter les voix des autres.»

Plus tard, elle a commencé à peaufiner son talent et a commencé son parcours d’autodidacte via Internet, en utilisant différents sites Web éducatifs et en s’appuyant sur sa capacité à assimiler la musique.

« Je me suis sérieusement engagée à améliorer mes capacités vocales en interprétant des chansons   coréennes », a-t-elle déclaré. « L’entrainement à ce genre de musique m’a beaucoup aidé à parfaire mes capacités afin de  maîtriser le chant dans d’autres langues.»

« Trouver une opportunité de formation avec un instructeur professionnel était et reste un défi en Arabie saoudite, en particulier pour les chanteurs comme moi; mon style de chant n’est pas très populaire dans la région.»

Saleh a produit quelques chansons originales tout en chantant au cours des quatre dernières années. Elle a coopéré avec diverses organisations du secteur privé en réalisant des chansons pour des publicités et des émissions spéciales durant les fêtes nationales.

Ses fans sont principalement issus de la catégorie des 16 et 35 ans et sont généralement originaires du monde arabe.

Saleh a déclaré qu’à l’avenir elle espère produire des chansons interculturelles capables d’incorporer des connaissances culturelles dans sa musique et d’atteindre chaque cœur humain.

Elle peut être suivie sur Instagram: @ 7anensaleh.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur www.arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)