Le roi Salmane affirme que l’Arabie saoudite lutte énergiquement contre l’idéologie extrémiste et le terrorisme

24/11/20

Le roi Salmane d’Arabie saoudite (Photo fournie/Arab News)
  • Le roi Salmane d’Arabie saoudite a déclaré que le Royaume prenait d’importantes initiatives visant à lutter contre l’idéologie extrémiste et le terrorisme
  • Le roi Salmane souligne également la volonté de l’Arabie saoudite de renforcer ses relations avec les pays de l’Union européenne

RIYAD: Le roi Salmane d’Arabie saoudite a déclaré que le Royaume prenait d’importantes initiatives visant à lutter contre l’idéologie extrémiste et le terrorisme.

Cette déclaration a été faite à l’occasion d’un appel téléphonique avec Charles Michel, président du Conseil européen, rapporte l’Agence de presse saoudienne.

Au début de cet appel, Charles Michel a félicité le roi pour le «succès remarquable» du sommet du G20 organisé à Riyad le week-end dernier.

Charles Michel salue les efforts notables du Royaume dans la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, ainsi que la volonté du Conseil de renforcer la coopération dans ces domaines avec le Royaume, étant donné son rôle de leader dans le monde islamique.

Le roi Salmane souligne également la volonté de l’Arabie saoudite de renforcer ses relations avec les pays de l’Union européenne.

Il indique que le Royaume a pris d’importantes initiatives visant à combattre l’idéologie extrémiste et le terrorisme, à promouvoir la tolérance et la coexistence entre les peuples ainsi que le dialogue entre les religions.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Discours du roi Salmane au G20: le monde face à la pandémie

23/11/20

« Ensemble, nous pouvons atteindre notre but, qui est de protéger les vies et les moyens de subsistance et de modeler un monde meilleur qui permette à tous d’accéder aux opportunités qu’offre ce XXIe siècle», a conclu le roi Salmane. (Twitter, capture d’écran)
  • «Le monde fait face à une crise sanitaire mondiale sans précédent affectant les personnes, les communautés et les économies», a déclaré le roi Salmane d’Arabie saoudite
  • Nous observons les avancées réalisées en matière de développement de vaccins, et la priorité est désormais d’assurer un accès au sérum et aux tests abordable et équitable pour tous

DUBAÏ: «Le monde fait face à une crise sanitaire mondiale sans précédent affectant les personnes, les communautés et les économies», a déclaré le roi Salmane d’Arabie saoudite, au début de son discours lors de la table ronde rassemblant les leaders du G20.

«Depuis la genèse de l’épidémie, dans le but de lancer une réaction globale, nous nous étions rencontrés lors d’un sommet extraordinaire en mars dernier, pour promptement coordonner des mesures visant à contenir cette crise. Nous continuons à le faire», a-t-il poursuivi.

«La pandémie a démontré que la coopération internationale est la façon optimale de surmonter des crises. Nous devons nous concentrer sur les segments les plus vulnérables. Nous devons soutenir l’ensemble des pays du monde, parce que nous ne pourrons pas surmonter cette épidémie tant que toutes les nations n’en seront pas débarrassées.

En avril, l’Arabie saoudite s’est accordée avec des organisations internationales et des leaders mondiaux pour lancer l’accès à des outils d’accélération liés à la lutte contre la Covid-19. Nous avons coorganisé l’Événement global des donations pour le coronavirus afin de répondre à la pénurie mondiale en matière de développement et de distribution d’outils de diagnostics et de vaccins. Le Royaume a contribué à hauteur de 500 millions de dollars à cet effet.

Nous observons les avancées réalisées en matière de développement de vaccins, et la priorité est désormais d’assurer un accès au sérum et aux tests, abordable et équitable pour tous.

Cette pandémie met véritablement notre système de santé global à l’épreuve. C’est pourquoi, au cours de notre présidence du G20, nous avons lancé plusieurs initiatives cruciales destinées à réduire nos temps de réponse et améliorer notre préparation à une pandémie.»

Le roi Salmane a également évoqué l’initiative proposée par le Royaume, destinée à établir une préparation durable à même de répondre à toute épidémie future. «Nous avons hâte de poursuivre cette discussion lors de la présidence italienne du G20 l’année prochaine», a-t-il déclaré.

«Ensemble, nous pouvons atteindre notre but, qui est de protéger les vies et les moyens de subsistance et de modeler un monde meilleur qui permette à tous d’accéder aux opportunités qu’offre ce XXIe siècle », a conclu le souverain d’Arabie saoudite.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

La présidence saoudienne du G20 a «autonomisé les sociétés civiles»

21/11/20

Reem Al-Faryan a précisé que le nouveau département, le premier en son genre, a été créé au début de la présidence de l’Arabie saoudite du G20 (AN Photo/Basheer Saleh)
  • «Si vous voulez les autonomiser, donnez-leur accès aux débats», a déclaré Reem Al-Faryan
  • Al-Faryan a pris la parole lors d’une réunion d’information avant le Sommet des Dirigeants du G20 à Riyad

DUBAI: La présidence de l’Arabie saoudite du Groupe des Vingt (G20) a autonomisé les sociétés civiles en créant un groupe de soutien tout au long du sommet, qui veille à ce qu’elles aient accès aux ressources essentielles, a déclaré un membre du Secrétariat saoudien du G20.

Reem Al-Faryan a précisé que le nouveau département, le premier en son genre, a été créé au début de la présidence de l’Arabie saoudite du G20, pour permettre aux groupes d’engagement – de la société civile au secteur privé – de maximiser leur participation.

«Le rôle de notre équipe était de leur donner accès aux informations et aux réunions», a-t-elle ajouté.

Al-Faryan, qui a pris la parole lors d’une réunion d’information avant le Sommet des Dirigeants du G20 à Riyad, a déclaré que la présidence saoudienne du G20 accordait une grande importance à l’accès des groupes d’engagement aux débats du G20.

«Si vous voulez les autonomiser, donnez-leur accès aux débats», a-t-elle déclaré.

Les groupes d’engagement ont eu plus de deux cents concertations avec le G20, qui comprenaient de hauts responsables participant à des réunions et des événements organisés par ces groupes, selon Al-Faryan.

Elle a également souligné la participation active des groupes d’engagement à travers un nombre élevé de recommandations politiques et de déclarations publiques.

Al-Faryan a affirmé que l’engagement de l’Arabie saoudite envers ces groupes reflétait la vision du Royaume d’autonomiser les secteurs vulnérables de la société, notamment les femmes et les jeunes.

«C’est ainsi que nos dirigeants aimeraient voir le peuple saoudien – autonomisé», a-t-elle souligné.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Le prince héritier saoudien et Bolsonaro du Brésil discutent de la coordination du G20

21/11/20

Le président brésilien Jair Bolsonaro (à gauche) serre la main du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane alors qu’ils assistent à une réunion sur l’économie numérique au sommet du G20 à Osaka. (Fichier / AFP)

Ils ont également discuté des relations bilatérales et des moyens de les améliorer
Riyad accueillera le 15 sommet du G20 les 21 et 22 novembre
RIYAD: Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, s’est entretenu vendredi par téléphone avec le président brésilien Jair Bolsonaro, a rapporté l’agence de presse saoudienne.

Au cours de l’entretien téléphonique, ils ont discuté des relations bilatérales entre les deux pays et des moyens de les renforcer, ainsi que des moyens de coordonner les efforts déployés dans le cadre des activités du sommet des dirigeants du G20 que le Royaume accueillera à partir de samedi.

L’Arabie saoudite a assumé la présidence du G20 le 1er décembre 2019 et devrait accueillir le 15e sommet annuel de deux jours dans la capitale Riyad du 21 au 22 novembre.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les jeunes sont la clé de l’avenir selon les experts du G20 à Riyad

19/11/20

«Les jeunes façonneront l’avenir du monde», a déclaré Lauren Power, déléguée en chef des États-Unis des Y20, en haut à gauche, lors d’une table ronde intitulée «Les opportunités des jeunes pour créer un avenir meilleur». (Photo, fournie)
  • La première ligue de football féminine d’Arabie saoudite a débuté jeudi avec 24 équipes
  • Power a félicité l’Arabie saoudite, affirmant que le royaume a pris de nombreuses initiatives pour découvrir, de développer et de valoriser les jeunes

RIYADH: Les panélistes du sommet du G20 de Riyad jeudi ont décrit les jeunes comme des «acteurs-clés de l’avenir», et ont souligné l’importance d’élargir l’horizon des opportunités pour les jeunes générations.

«Les jeunes façonneront l’avenir du monde», a déclaré Lauren Power, déléguée en chef des États-Unis des Y20, lors d’une table ronde intitulée «Les opportunités des jeunes pour créer un avenir meilleur». Elle a également souligné l’importance des dialogues constructifs, du partage des connaissances, ainsi que du rôle de la technologie dans l’enrichissement des expériences des jeunes.

Power a félicité l’Arabie saoudite, affirmant que le royaume a pris de nombreuses initiatives pour découvrir, de développer et de valoriser les jeunes. La pandémie du coronavirus a causé une détresse véritable dans le monde entier, a-t-elle affirmé. «Aux États-Unis, ça a énormément affecté la santé mentale des gens».

Le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal, ministre des Sports du Royaume, a déclaré que les opportunités sportives ont un rôle important dans la création d’un avenir meilleur pour les jeunes. Il ajoute que le développement des activités sportives dans le Royaume doit être accentué et que les autorités utilisent toutes les ressources disponibles, tout en accomplissant des efforts considérables pour les amener au niveau requis.

«Notre objectif est d’amener nos jeunes à un niveau où ils peuvent s’engager avec leurs pairs internationaux (d’athlètes) et apprendre de leurs riches expériences, afin qu’à l’avenir, ils puissent les égaler et atteindre l’excellence», a-t-il déclaré.

La première ligue de football féminine d’Arabie saoudite a débuté jeudi avec 24 équipes de Djeddah, Riyad et Dammam en compétition pour une coupe du championnat et un prix en espèces de 133 000 dollars.

«Cela fait partie de notre programme de responsabilisation des jeunes», dit le ministre, ajoutant que cela est «une étape passionnante» vers de nouveaux progrès sportifs dans le Royaume.

La Dr Einas bint Suleiman Al-Eisa, rectrice de l’Université Princesse Nourah bint Abdulrahman a fait écho aux propos du ministre, ajoutant que l’université est en train de créer le bon environnement pour l’autonomisation des femmes.«Notre plan d’autonomisation comprend le concept de l’éducation à la citoyenneté mondiale avec des étudiants et des professeurs, non seulement du Royaume mais aussi d’autres nationalités qui bénéficient de nos divers cursus», a-t-elle déclaré.

Le président du Y20, Othman Almoamar, a déclaré que l’optimisme est un élément essentiel en vue de surmonter la pandémie. «Le Y20 a conçu une déclaration commune sur la responsabilisation des jeunes qui aidera beaucoup dans ce domaine», a-t-il assuré.

Anna Affranio, chef de la délégation italienne du Y20, a déclaré que la santé mentale est essentielle pour surmonter les défis de la pandémie. Elle a également souligné l’importance de la technologie et son rôle clé dans l’autonomisation des jeunes.

La séance était animée par la Dr Maha Al-Mutlaq, doyenne de la faculté de droit de l’Université Princesse Nourah bint Abdulrahman, qui a déclaré que l’émancipation des jeunes est «au cœur même» des développements et des réformes en Arabie saoudite. «Plus de 30 pour cent de la population saoudienne sont des jeunes, avec le prince héritier, un jeune leader, comme icône de la jeunesse», a-t-elle expliqué.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Tala Al-Jahlan, directrice exécutive des affaires juridiques au Secrétariat saoudien du G20

01/09/20

Tala Al-Jahlan

Al-Jahlan a étudié le droit à l’université entre 2006 et 2011 et, avant son poste actuel, était conseillère juridique principale au Secrétariat saoudien du G20 d’octobre dernier à août de cette année.
Tala Al-Jahlan est la directrice exécutive par intérim des affaires juridiques au Secrétariat saoudien du G20 et dirige le département des affaires juridiques et de la conformité depuis août.

Elle a récemment évoqué son rôle au secrétariat dans une interview, affirmant que son équipe avait un rôle essentiel car elle soutenait d’autres départements pour faciliter les tâches quotidiennes, organiser les relations au niveau local et international et encadrer ces relations sur des bases juridiques claires.

«Nous sommes le résultat des investissements de notre pays et du leadership dans la jeunesse, nous sommes un exemple de ce soutien et de cette autonomisation», a-t-elle ajouté. «Je suis fière d’être un produit de mon pays. J’ai fait mes études en Arabie Saoudite et ma carrière en Arabie Saoudite. J’ai été enseigné et formé par des Saoudiens.

En plus de son poste au Secrétariat saoudien du G20, elle poursuit une formation en droit commercial à l’Université du Prince Sultan depuis 2019.

Elle a étudié le droit à l’université entre 2006 et 2011 et, avant son poste actuel, a été conseillère juridique principale au Secrétariat saoudien du G20 d’octobre dernier à août de cette année.

Elle a débuté sa carrière en tant que stagiaire au sein du cabinet d’avocats Al-Sulaim Al-Awaji and Partners entre septembre 2010 et avril 2011, devenant conseillère juridique principale dans le même cabinet entre mai 2011 et octobre 2019.

Al-Jahlan a représenté des entreprises et des familles internationales et saoudiennes dans des transactions liées à des restructurations d’entreprises, des fusions, des acquisitions, des coentreprises, des accords d’actionnaires, des investissements directs étrangers, des accords d’installation, des questions d’agence et de distribution.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)