L’Arabie Saoudite accueille les premiers pèlerins étrangers depuis sept mois

02/11/20

Mohammed Saleh Benten (2ème à gauche), ministre du Hajj et de l’Omra, accueille les pèlerins pakistanais venus en Arabie Saoudite pour effectuer l’Omra, à l’aéroport international du Roi Abdulaziz à Djeddah dimanche (Photo, AFP)
  • L’aéroport international du Roi Abdulaziz à Djeddah a accueilli les avions transportant des pèlerins pakistanais et indonésiens
  • Des mesures de prévention strictes sont prises pour assurer la sécurité des pèlerins

DJEDDAH : Pour la première fois en sept mois plus de 250 pèlerins sont arrivés en Arabie Saoudite en route vers La Mecque pour accomplir l’Omra.

L’aéroport international du roi Abdel Aziz à Djeddah a accueilli dimanche les premiers vols de pèlerins étrangers en provenance du Pakistan et de l’Indonésie. Le premier vol est arrivé à 16 heures en provenance du Pakistan avec à son bord 38-huit pèlerins. Le deuxième vol, en provenance d’Indonésie, est arrivé à 18 heures avec 224 pèlerins.

Le ministre du Hajj et de l’Omra, Muhammad Saleh Benten, son adjoint, Abdel Fattah Mashat, ainsi que le directeur de l’aéroport, Issam Nour, ont accueilli les pèlerins.

L’ambassadeur d’Arabie saoudite en Indonésie, Issam Al-Thaqafi, a rejoint les pèlerins indonésiens à l’aéroport international de Djakarta pour leur souhaiter un bon voyage et leur assurer que leur bien-être reste la priorité des dirigeants du Royaume.

Les pèlerins ont subi des tests avant leur arrivée dans le Royaume. «C’est une étape lente et réfléchie au cours de laquelle nous prenons toutes les mesures sanitaires, avant que les pèlerins ne quittent leur pays, et durant tout le pèlerinage dans le Royaume », explique le ministre adjoint du Hajj à la chaîne de télévision satellite Al-Ekhbariya.

«Tout le monde est là pour accueillir le vol des pèlerins», déclare-t-il. « Nous observons tout au jour le jour ».

Le ministère a établi des normes et des contrôles pour tous les fournisseurs de services et les entreprises de l’Omra, afin de garantir que les mesures de précaution et de prévention approuvées par le ministère de la Santé soient appliquées au plus haut niveau.

Les pèlerins peuvent en revanche  rester dans le Royaume seulement 10 jours. Ils subissent un examen de santé à leur arrivée avant de se répartir entre les compagnies du Hajj et de l’Omra; un groupe ne doit compter plus de 50 personnes.

Ils sont ensuite transportés par bus jusqu’à leurs hôtels, où ils passent trois jours en isolement avant d’être examinés et autorisés par le ministère de la Santé à effectuer l’Omra. 

L’arrivée des pèlerins a eu lieu le premier jour de la troisième étape de la reprise de l’Omra; le Royaume se prépare à recevoir 10 000 pèlerins internationaux par jour, et les saintes mosquées fonctionnent à 100 % de leur capacité. L’âge maximum des pèlerins étrangers est fixé à 50 ans.

L’Arabie saoudite recevra des pèlerins venant de pays où la pandémie est stable. Le Centre saoudien de prévention et de contrôle des maladies (Weqaya) procède à une évaluation continue des pays, selon des protocoles préétablis.

Le ministère du Hajj et de l’Omra a exhorté les pèlerins, les visiteurs, ainsi que les fidèles venant de l’intérieur et de l’extérieur du Royaume à respecter les mesures de précaution telles que le port du masque, la désinfection des mains, et la distanciation sociale.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

10 km de pèlerins étrangers arrivent le premier jour de la reprise de l’Omra

01/11/20

MAKKAH : Quelque 10 000 pèlerins internationaux arrivent en Arabie saoudite après une interruption de sept mois pour pratiquer la Omra et visiter la mosquée du Prophète le premier jour de la troisième étape de la reprise de la Omra.

Selon le vice-ministre du Hajj et de la Omra, le Dr Amr Al-Maddah, les 10 000 pèlerins arrivant de l’étranger doivent d’abord obtenir un permis. À leur arrivée, les pèlerins doivent s’isoler pendant trois jours avant d’être transportés vers les sites Miqat, principales limites auxquelles les pèlerins ayant l’intention de pratiquer la Omra doivent se transformer en Ihrams.

Ils peuvent rester dans le Royaume jusqu’à 10 jours, dont trois sont isolés. Conformément au protocole, 500 groupes de pèlerins internationaux sont dispersés tout au long de la journée, chacun avec 20 pèlerins. L’âge maximum des pèlerins internationaux est fixé à 50 ans.

Le vice-ministre a ajouté que les pays sont soumis à une évaluation continue par le Centre saoudien de prévention et de contrôle des maladies et le ministère de la Santé dans le cadre des normes et protocoles approuvés par le gouvernement. Les visas pour les pèlerins en provenance de pays qui connaissent une augmentation notable du nombre seront suspendus jusqu’à une évaluation plus approfondie.

fait en bref

Plus de 1,4 million utilisent l’application Eatmarna dont 3 millions de téléchargement. Un million de permis ont été délivrés pour exécuter des prières et la Omra.

Avec le début de la troisième étape, les saintes mosquées fonctionneront à 100%, une étape charnière pour les entreprises du secteur. Al-Maddah a ajouté que si, à un moment quelconque, il y a un motif de préoccupation ou un danger pour les pèlerins, le ministère évaluera la situation et reviendra aux étapes précédentes et réduira la capacité.

Actuellement, Saudia est la seule compagnie aérienne certifiée autorisée à transporter des pèlerins vers et depuis le Royaume. Les pèlerins arrivant de pays d’où le transporteur n’opère pas doivent s’arranger par l’intermédiaire d’un tiers, comptabilisé par le Royaume.

Les pèlerins doivent avoir un guide de santé fourni par les entreprises de l’Omra pour suivre chaque groupe tout au long de leur visite. Les pèlerins doivent également avoir une assurance maladie complète qui comprend un traitement d’urgence en cas d’infection et un éventuel test PCR.

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

24 000 pèlerins et zéro cas de COVID-19 à la Grande Mosquée pour l’Omra

08/10/20

Des mesures de santé et de sécurité rigoureuses ont été prises pour protéger les pèlerins et empêcher la propagation du virus. (AFP)

Des dizaines de milliers de bouteilles de Zamzam sont distribuées quotidiennement aux pèlerins
Les systèmes de climatisation et les filtres sont nettoyés neuf fois par jour à l’ultraviolet
DJEDDAH: Au moins 24000 pèlerins ont accompli l’Omra depuis que la Grande Mosquée de Makkah a rouvert ses portes aux fidèles samedi, sans aucun cas de COVID-19, ont révélé des chiffres.

La présidence générale des affaires des deux saintes mosquées a déclaré mercredi que des mesures strictes de santé et de sécurité avaient été prises pour protéger les pèlerins et aider à arrêter la propagation du virus.

« Notre plan de mesures de précaution pour la Omra dans la phase de le COVID-19 est basé sur la protection, la désinfection, la gestion des foules ainsi que la sensibilisation », a déclaré le porte-parole de la présidence Hani Haider.

« Nous avons préparé quatre sites d’isolement pour les pèlerins présentant des symptômes suspects. Cependant, aucun cas suspect de la COVID-19 n’a encore été signalé. »

Afin d’assurer la distanciation sociale, la présidence a désigné des voies dédiées pour les personnes âgées et les handicapées pour les aider à effectuer les rituels de l’Omra en toute sécurité.

Haider a souligné que les efforts étaient concentrés sur la désinfection de la Grande Mosquée et de ses arènes avec 4 000 travailleurs effectuant en moyenne 10 nettoyages par jour.

Plus de 1 800 litres de désinfectants et stérilisants écologiques sont également utilisés pour nettoyer les toilettes six fois par jour.

Les systèmes de climatisation et les filtres sontnettoyés neuf fois par jour à l’ultraviolets et plus de 200 dispositifs de désinfection des mains sont installés autour de la Grande Mosquée.

L’interdiction de la nourriture et des boissons à la Grande Mosquée est maintenue, mais la présidence considère l’utilisation de nouvelles technologies qui permettraient de distribuer à nouveau les conteneurs d’eau de Zamzam, tout en maintenant des mesures de précaution et en empêchant les contacts entre les pèlerins, a ajouté Haider.

Parallèlement, la présidence distribue quotidiennement des dizaines de milliers de bouteilles de Zamzam aux pèlerins, et sa ligne directe 1966 est disponible 24 heures sur 24 pour répondre aux appels des fidèles.

Le ministère saoudien de la Santé a annoncé mercredi 468 nouveaux cas de la COVID-19 dans le pays, portant le nombre total de cas confirmés dans le Royaume à 337 711. Il y a actuellement 9 556 cas actifs, dont 913 reçoivent des soins médicaux.

Al-Madinah a enregistré le plus grand nombre de cas nouvellement confirmés à 71, Makkah 53, Yanbu 31 et Al-Hofuf 29.

De plus, 596 patients se sont rétablis de la COVID-19, portant le nombre total de guérisons à 323 208. Le bilan des morts a atteint 4 947 avec 24 nouveaux décès signalés.

Al-Madinah est la ville saoudienne qui a connu le plus grand nombre de guérisons à 118, Djeddah et Riyad enregistrant 43 chacune et Makkah 34 guérisons au cours des dernières 24 heures.

Le porte-parole du ministère, le Dr Mohammed Al-Abd Al-Aly, a souligné l’importance du respect des règles relatives au port des masques.

« Les masques sont extrêmement importants pour maintenir la santé dans ces circonstances sans qu’aucun mal en découle de leur port quotidien. Certaines personnes les portent depuis des années en raison de la nature de leur travail sans qu’aucun mal ne leur arrive », a-t-il déclaré.

Al-Aly a noté que le succès du Royaume dans la lutte contre la propagation de l’infection est principalement dû à la diligence du public sur le port de masques, ajoutant que certains pays assistaient ces jours-ci à une deuxième vague de la COVID-19, car les gens ont été moins vigilants et n’ont pas respecté les gestes barrière.

Le ministère a jusqu’à présent réalisé 6 828 117 tests de réaction en chaîne par polymérase depuis le début de l’épidémie au mois de mars, dont 52 184 au cours des dernières 24 heures.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Les premiers pèlerins arrivent à la Grande Mosquée après six mois de confinement

04/10/20

Le premier groupe de pèlerins est contrôlé pour détecter des signes de coronavirus alors qu’ils arrivent pour faire la Omra à la Grande Mosquée de La Mecque samedi
  • Environ 1000 employés ont été formés pour superviser les rituels
  • Pour accueillir un quota de 6000 pèlerins par jour, le ministère du Hajj et de la Omra a préparé cinq points de rencontre

DJEDDAH: Après plus de six mois, à l’exception du Hajj, la Grande Mosquée de La Mecque a ouvert ses portes au premier groupe de pèlerins pour la Omra, un signe de bienvenue d’un nouveau départ.

Plus de 1,8 milliard de musulmans dans le monde se réjouiront de voir les chanceux premiers pèlerins de la Omra entrer dans la mosquée dimanche à 6 heures du matin, après avoir postulé via l’application Eatmarna du ministère du Hajj et de la Omra.

L’Arabie saoudite a pris des mesures drastiques pour lutter contre la pandémie et a suspendu le pèlerinage de la Omra et les prières dans les mosquées à la mi-mars. Le Royaume a également interrompu les vols internationaux et mis en place un confinement pour empêcher les cas de virus d’atteindre des niveaux sans précédent.

Pour accueillir un quota de 6000 pèlerins par jour, le ministère du Hajj et de la Omra a préparé cinq points de rencontre, dont les sites d’Al-Gaza, d’Ajyad et d’Al-Shasha, où les pèlerins se retrouveront pour rejoindre les professionnels de la santé dans des bus pour la Grande Mosquée.

Pour accueillir les premiers arrivants, des caméras thermiques sont placées aux entrées et à l’intérieur des halls de la Grande Mosquée pour surveiller les pics de température corporelle                  et émettre des alertes si nécessaire.

Le plan a été conçu au début de la pandémie pour assurer la sécurité des visiteurs et permettre une réaction rapide aux cas potentiels de virus.

La Présidence générale des affaires des deux saintes mosquées, en coopération avec d’autres autorités, a achevé les préparatifs pour recevoir les pèlerins avec de strictes mesures de précaution et de prévention. Environ 1 000 employés ont été formés pour surveiller les rituels de la Omra dans la Grande Mosquée. La mosquée sera nettoyée 10 fois par jour après  la présence de chaque groupe. Un nettoyage plus poussé des zones à forte fréquentation sera également effectué, y compris les fontaines, les tapis et les salles de bains. Des escaliers mécaniques menant aux étages supérieurs ont également été équipés de dispositifs de nettoyage, tandis que des appareils pour désinfectants de mains ont été placés aux entrées de la mosquée.

Les systèmes de climatisation ont également été équipés d’une technologie de désinfection aux ultraviolets, tandis que les équipes maintiendront un programme de nettoyage des filtres à air neuf fois par jour en trois étapes différentes.

La présidence a lancé plusieurs initiatives, dont le port des « Kammamat » (couvre-visages), pour assurer la sécurité des pèlerins.

Avec une capacité de 2,5 millions de pèlerins, la zone de circumambulation (Mataf) autour de la Kaaba a été choisie pour les pèlerins de la Omra pour effectuer des rituels. Des sentiers désignés, similaires au Hajj en août, ont été introduits pour en faciliter l’accès.

Le président de la présidence générale des affaires des deux saintes mosquées, le cheikh Dr Abdelrahman Al-Sudais, a salué l’approbation royale du Roi Salmane, qui a permis aux pèlerins de pratiquer la Omra dans la Grande Mosquée et de visiter le Rawdah dans la mosquée du Prophète tout en respectant les mesures préventives.

Al-Sudais a déclaré que l’approbation royale reflétait la volonté des leaders saoudiens d’assurer la sécurité des visiteurs de la sainte mosquée et répondait au désir des musulmans de faire la Omra.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)

Un responsable saoudien: la concurrence sera accrue et l’expérience des pèlerins de l’Omra enrichie grâce à une nouvelle application

24/09/20

La première phase du retour progressif permettra, pour commencer, à 30 % des citoyens et des expatriés du Royaume, soit l’équivalent de 6 000 pèlerins par jour, de célébrer l’Omra à partir du 4 octobre. (Photo Fournie)
  • Le lancement de l’application i’Tamarna devrait encourager les entreprises à proposer aux pèlerins une gamme de services plus large et plus pratique à des prix compétitifs
  • L’application est lancée en raison de la pandémie de coronavirus, de ses répercussions, et pour respecter les mesures préventives qui nécessitent de comptabiliser le nombre de pèlerins

LA MECQUE: Selon un haut fonctionnaire ministériel, la nouvelle application du Royaume pour l’Omra va proposer un environnement commercial compétitif qui améliorera les services offerts aux pèlerins et enrichira leur expérience.

L’objectif d’i’Tamarna, le nom donné à l’application, est de faire respecter les normes sanitaires imposées par la pandémie de Covid-19 et de faciliter les réservations de voyages. L’application propose également aux pèlerins de réserver l’hébergement, le transport et les loisirs, avant même d’arriver à La Mecque.

Le Dr Amr al-Maddah est le directeur de la planification et de la stratégie au ministère du Hadj et de l’Omra. Selon lui, le lancement de l’application devrait encourager les entreprises à offrir aux visiteurs une gamme de services plus large et plus pratique.

Grâce aux services de haute qualité que nous offrons aux pèlerins, ces derniers se sentiront attirés par ces entreprises, qui proposeront en outre des prix très compétitifs, explique Amr al-Maddah à Arab News.

Il ajoute que cette application empêchera les agents commerciaux indépendants externes de contrôler tout ce qui a trait à l’Omra. En effet, ils ne possèdent pas de bureaux ou d’installations. Leur travail consiste à représenter et à commercialiser les entreprises de l’Omra à l’étranger.

D’après M. Al-Maddah, de nouvelles mesures sont venues régler ce problème: la relation entre les agences de l’Omra et les agents externes est maintenant limitée au marketing.

«Ces nouvelles mesures vont libérer les agences de l’Omra et les motiver, surtout au moment où les réservations sont faites à travers plusieurs plates-formes électroniques. Les pèlerins étrangers pourront traiter directement avec les agences de l’Omra par plusieurs moyens dont le téléphone et l’application. L’échange sera plus facile qu’avec les agents externes. Cela libérera et améliorera la performance des agences de l’Omra et leur permettra de commercialiser leurs services tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Royaume.»

En effet, l’Arabie saoudite a déclaré en début de semaine qu’elle commencerait à autoriser les pèlerins à accomplir l’Omra en retour progressif, à condition qu’ils prennent les précautions nécessaires. Cette décision intervient à la suite d’une évaluation de l’évolution de la pandémie et en réponse au désir exprimé par des musulmans du monde entier.

Focus

i’Tamarna propose aux pèlerins des services de réservation qu’ils peuvent utiliser avant leur arrivée à La Mecque pour l’hébergement, le transport et les loisirs. Ils pourront télécharger l’application à partir du 28 septembre.

«L’application est lancée en raison de la pandémie de coronavirus, de ses répercussions et pour respecter les mesures préventives qui nécessitent de comptabiliser le nombre de pèlerins», a déclaré M. Al-Maddah. «On ne doit pas dépasser une certaine capacité. Cette mesure permettra de prévenir la surpopulation des Lieux saints et de limiter la propagation du virus parmi les pèlerins.»

Selon M. Maddah, la capacité opérationnelle est calculée grâce à l’application Tawakkalna du ministère de la Santé. Cette dernière enregistre le nombre de pèlerins à partir des données de l’application i’Tamarna sur laquelle les citoyens et les expatriés prendront rendez-vous pour l’Omra. L’application leur communiquera alors leur horaire et leur rappellera les mesures de prévention contre le coronavirus.

La première phase du retour progressif permettra, pour commencer, à 30 % des citoyens et des expatriés du Royaume, soit l’équivalent de 6 000 pèlerins par jour, de célébrer l’Omra à partir du 4 octobre.

La deuxième phase est planifiée à partir du 18 octobre: la capacité de la Grande Mosquée sera de 75 %, soit l’équivalent de 15 000 pèlerins et 40 000 fidèles par jour.

À partir du 1er novembre, en troisième phase, 20 000 pèlerins et 60 000 fidèles pourraient être autorisés à célébrer l’Omra.

Enfin, quatrième étape, lorsque tous les risques de liés à la Covid-19 auront disparu, la Grande Mosquée reprendra un fonctionnement normal.

Les pèlerins pourront télécharger l’application à partir du 28 septembre.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

Cet article a été publié pour la première fois dans (Arab News)

Si vous voulez des nouvelles plus intéressantes ou des vidéos de ce site, cliquez sur ce lien (Arab News)